«cheap shot» sur la Caisse

Les articles de Konrad Yakabuski dans le G&M nous avaient habitué à plus de sérieux, moins d’étroitesse dans le jugement… On a ici toutefois l’impression d’un règlement de comptes… ou peut-être  est-ce simplement une autre manifestation du « nationalisme canadien » frileux, prompt à rabaisser son frère québécois pour se sentir un peu plus grand…

La fierté, quand elle est québécoise est « nationaliste », elle ne peut être nationale !! «it has come to manage the assets of 25 provincial, municipal and sectoral pension and insurance funds, making it a global financial force and source of nationalist pride.»

Lorsque la Caisse de dépôt envisage une participation importante dans une entreprise canadienne (Canadian Pacific), c’est  «a creeping takeover»… que le gouvernement canadien a tôt fait d’empêcher. Alors que le rachat (raté) de Videotron par Rogers est présenté comme une opportunité manquée…

«The Caisse is poised to release its 2008 results and they are virtually certain to be the worst in its 43-year-history. Investment losses of $25-billion or more will wipe out a huge chunk of the gains made during the Rousseau era. A reappraisal of Mr. Rousseau’s batting average has already begun».

On a vraiment l’impression que les échecs de la Caisse font plaisirs, outre Outaouais… Si les Teachers n’avaient pu se sortir de leur « deal historique » (le rachat de BCE pour plus de 50 milliards) grâce à une petite clause… les commentateurs canadians ne se pèteraient pas autant les bretelles car au mois de décembre, la valeur de Bell n’était plus qu’une portion congrue du prix convenu !

1 pensée sur “«cheap shot» sur la Caisse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *