soins de longue durée, vieillissement

J’ai été heureux de tomber sur ce texte du Centre danois de recherche sociale : Retirement improves cognitive performance (38 pages). Finalement, après avoir parcouru ce document, c’est très facile à comprendre et, en fait, c’est probablement la principale raison qui me pousse vers la retraite : le travail de bureau (entendre la sédentarité) est contraire à la santé, et au fonctionnement optimal du cerveau. Pour les « manipulateurs de symboles » que nous sommes, prendre sa retraite c’est devenir plus actif… et donc augmenter sa performance cognitive.

En provenance du même centre de recherche, sur la question des services aux ainés, le « home care », cette publication fait le bilan et la comparaison des systèmes et réformes récentes dans ce domaine (home care) dans 9 pays européens. LIVINDHOME – Living independently at home (250 pages).

Dans un domaine connexe, les services de longue durée (long term care), plusieurs études portant sur la situation dans 21 ou 27 pays d’Europe :  Relationship between Formal and Informal Care (42 pages); Informal Care Provision in Europe: Regulation and Profile of Providers (38 pages); Determinants of the Probability of Obtaining Care (31 pages). En visitant cette page vous aurez accès à plusieurs autres titres encore, dont des monographies distinctes sur les systèmes de soins de longue durée dans 22 pays européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *