mouvement carré rouge

Depuis le début, malaise. Malgré ce que pourraient laisser croire les raccourcis et préjugés à l’endroit des BBBoomers, ceux-ci ont sans doute payé plus cher (comparativement) leurs études que les jeunes d’aujourd’hui ! Ils les ont financées en travaillant, pendant leurs études et après. Et puis ils ont financé les études de leurs enfants, la génération X. C’est là qu’ils ont profité du gel…

Mais le malaise ressenti, a priori, n’était pas, en tant que BBB, d’avoir payé mes études plus chères. Plutôt qu’on semblait forcer la main de l’opinion, sans faire le débat de fond, emmêlant des choses distinctes — le financement des universités et la contribution des étudiants.

Jusqu’où le financement universitaire doit-il absolument s’inscrire dans une logique de marché ? À cause de la proximité du modèle états-unien ? S’il en coûte moins cher de se loger, se faire soigner, éduquer ses enfants au Québec pourquoi faudrait-il que les salaires soient les mêmes qu’en Ontario ou à New York ?

Passer d’une relative gratuité des études post-secondaires à une évaluation plus marchande, reposant davantage sur les choix individuels des acheteurs-clients, aura un effet profond sur la culture d’une petite nation comme le Québec.  La perte de ce pouvoir de changer d’orientation, de se tromper, de prendre des risques parce que ça ne coûtera pas les yeux de la tête de recommencer… J’ai comme l’impression que la quasi-gratuité des études post-secondaires a quelque chose à voir avec la créativité de la culture québécoise.

Jusqu’où la richesse culturelle, la « productivité » culturelle reconnue aux Québécois n’est-elle pas liée à ce contexte, cette ambiance favorable à l’exploration, la création ? À combien estimons-nous la valeur de cette créativité culturelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>