le Jardin botanique privatisé pour l’été

J’ai le grand privilège d’habiter à une distance de marche du jardin botanique de Montréal. Je ne sais combien de gens des quartiers Rosemont, Mercier-Ouest et Hochelaga-Maisonneuve font comme moi ? Le jardin botanique de Montréal c’est mon parc, ma destination privilégiée quand je sors prendre l’air et une marche…

EspacePourLaVie

Le Jardin fait maintenant partie de l’Espace pour la vie. Doit-il pour autant cesser d’être notre espace de vie ?

MerledAmeriqueEn terminant une randonnée dans le parc, dimanche dernier, à observer et photographier pics chevelus, mésanges  et merles d’Amérique, j’apprenais en sortant que « dès la mi-mai les jardins extérieurs seront accessibles de 9 h à 18 h seulement ». Donc, pour les personnes qui travaillent le jour, c’est foutu.

Mais le paragraphe suivant de l’affiche annonce que ces jardins ne seront plus du tout accessibles gratuitement. Du 22 juin au 29 septembre 2013, autrement dit pour tout l’été, il faudra payer à chaque fois pour entrer – sauf le samedi 6 juillet, où cela redeviendra gratuit pour une journée. Une journée pour les pauvres ! Après que l’on eut privatisé et cadenassé le parc Olympique depuis l’an dernier, assistera-t-on à une évolution similaire de l’accessibilité du Jardin botanique ? Manière de rentabiliser au maximum cet Espace pour la vie.
AccesBotaniqueJe voulais faire un billet, à l’occasion de cette Journée de la Terre, commentant le film Survivre au progrès mais aussi le fait que ce film n’ait été distribué que sur la chaine mi-privée Explora. Encore une réduction de l’espace public au profit d’espaces accessibles contre paiement. Il n’y a pas si longtemps la télévision publique et l’ONF auraient été complices dans la présentation d’un tel document pour célébrer le Jour de la Terre, non ? Aujourd’hui on s’en sert plutôt comme levier pour amener les gens à s’abonner à un nouveau poste télé… J’ai la nostalgie du « bon vieux temps » ? En fait c’était peut-être plus simple avant…

Est-ce à dire que nous devons accepter de voir transformé en marchandise notre espace vital ? Je n’ai pu que dire mon malaise à partir d’une photo, prise ce matin là. J’avais fait une première version avec « pour ma santé physique et mentale » à la place de « notre espace de vie ».

12 pensées sur “le Jardin botanique privatisé pour l’été”

  1. Je suis OUTRÉE! J’ai emménagé dans ce quartier justement parce que j’avais accès à ce parc, nature en pleine ville, que j’ai appris à connaître et à aimer.
    Non, ceci ne doit pas passer…. Il y a quand même des
    limites!
    Je propose de partir une pétition, je suis prête à m’impliquer et à la faire circuler, après tout, même en plein été, il n’y a jamais tant de touristes que les voisins du parc dérangent. Je vous laisse mon adresse courriel, je suis journaliste et prête à mobiliser pas mal de monde et de contacts.
    D’ailleurs, je commence dès aujourd’hui, en alertant sur le sujet
    Rue Masson (le journal)

  2. Merci madame Laberge, plusieurs autres personnes ont manifesté leur désapprobation. Par ailleurs, si vous êtes membre des Amis du jardin, vous n’aurez qu’à payer une seule fois l’entrée… et pourrez accéder gratuitement par la suite.

    Ce n’est pas donné (45$ pour l’abonnement aux Amis du jardin + prix de la visite commerciale 29,50$)… Mais ne devrais-je pas être membre des amis du jardin, de toute façon ? Ne serait-ce que pour reconnaître que je suis un utilisateur fidèle du jardin ! Mais d’adhérer comme ça aux Amis du jardin, n’est-ce pas endosser a postériori la décision du Jardin de commercialiser, « marchandiser » un espace public montréalais pour un été… et puis un autre ?

  3. En voilà une bien bonne. Déjà que j’ai encore la carte Accès Montréal dans la gorge l’on vient en rajouter une couche. Y’en a marre de la fourberie des gestionnaires et élus municipaux avec l’idéologie de l’utilisateur payeur.

    Suis né dans la quartier et j’ai toujours vécu à proximité du Jardin Botanique. J’y ai passé les samedis matins de mon enfance à regarder les films de l’ONF et les «cartoons».

    La SÉPAQ pratique le même genre de politique et je considère que l’on nous vol notre espace public.
    Je suis près à contribuer à une dénonciation de cette politique de transformation du citoyen en client.

  4. Moi aussi je suis outrée, ce sera toujours les moins nantie qui paieront la note comme d’habitude en tout, nous ne pouvons rien faire sans être toujours oubligé de payer pour tout, oui vite une petition sur facebook ou autre mais ça presse, nous aussi on aimerait continuer de voir la nature sans frais merci de m’avoir lu

  5. Bonjour!
    Très mauvaise nouvelle en ce qui me concerne. Je fais de la photo animalière régulièrement, et par le fait même je vais faire mon tour au Jardin botanique. Ce n’est pas tant le fait de payer qui me déplait, mais plutôt le fait de ne pas pouvoir aller au jardin avant les heures officielles d’ouverture. Tous les photographes seront d’accord avec moi, j’en suis persuadé. La lumière est à son meilleur tôt le matin, la faune est aussi au rendez-vous tôt le matin, surtout que le jardin est moins bondé à ces heures matinales.
    Vraiment, tout cela semble avoir été « songé » par une équipe de fonctionnaire qui ne connais rien à la nature.

  6. Alors que les touristes paient le gros prix pour y accéder, les tarifs du Jardin botanique sont réduits depuis longtemps pour les résidents du Québec, et encore plus pour les montréalais qui se procurent la carte Accès. C’est pratiquement gratis depuis des lustres pour les montréalais avec cette carte, et vous en avez bien profité. Donc il y a, malgré vos dires, considération envers les ‘payeurs-de-taxes-le-jardin-m’appartient’. Quelle mauvaise foi!

    Là il y a un événement excitant qui s’installe pour l’été, les ‘Amis’ devraient en être contents au lieu de compter leurs cennes (ou plutôt leurs 5 cennes maintenant…). On devrait en être fier, c’est beau des Mosaicultures ! Il y aura de l’émerveillement dans l’air !! C’est une bonne chose de faire venir des touristes, de faire des sous. Ben non, il faut chiâler, encore…

    Aussi, ne mélangez pas jardin et parc, ne mélangez pas jardin et nature. Il s’agit ici d’une nature domptée, entretenue par des professionnels, qui font des gestes minutieux tous les jours pour que le Jardin ressemble à ce qu’il ressemble. Dans la nature, tout n’est pas si ‘organisé’. Ça coûte de l’argent pour que cela ressemble à ça. Le Jardin botanique a subit d’énormes coupures ces dernières années, des mises-à-pieds, des réductions de budget pour les expositions (évidement, plusieurs chiâleux qui trouvent que telle ou telle expo n’est pas belle : ben oui, c’est dur de faire avec moins!); les citoyens ne veulent pas d’augmentations de taxes… vous proposez de le financer comment ce Jardin alors? Personne ne veut payer… mais a plein de bonnes idées sur comment gérer la patente.

    Finalement, je suis certaine que ceux qui chiâlent le plus ici ont les moyens de payer les frais exceptionnels de cette année.

    J’en reviens juste pas !

    Une ancienne employée du Jardin ET maintenant membre des Amis du Jardin.

  7. Oui! Et en plus, n’y a-t-il pas l ‘immense parc Maisonneuve juste à côté, gratuit ? Je comprends que c’est pas le Jardin, mais c’est un bel espace vert accessible juste à côté!!! Plusieurs quartiers de Montréal vous envient sûrement… Et puis, ce n’est que le temps d’un été, pas pour toute la vie! Je comprends que ça change des habitudes agréables, mais il me semble qu’il a de quoi se réjouir pour notre quartier, pour Montréal d’avoir cet événement prestigieux, dans un lieu si magnifique! En tout cas, moi j’ai hâte d’y aller…

  8. Pas le temps d’un été ? avec les structures gigantesques qui s’irrigent. Comment va-t-on rendre à ce parc sa beauté originale, et le veut-on seulement?
    Visite d’hier: Le centre du jardin est entouré de grillage. Pas d’accès aux allées parcourant le verger d’arbres en fleurs. Chantiers (combien d’arbres détruits pour ce faire) C’est une désolation que de voir l’aménagement paysagé bordant le lac central écrasé par le gigantisme des « exploits floraux » à venir.
    Ces exploits vont-ils apporter à l’humanité un mieux être ? cela aurait été la seule excuse à un massacre pareil.
    L’exploit, il aurait été de verdir tout l’ensemble bétonné qu’est le stade olympique.  » L’homme qui plantait des arbres » y serait tellement de mise.

  9. J’ai posé beaucoup de questions au Jardin botanique en fin de semaine du 18 mai 2013. J’ai compris de l’ampleur de l’événement Mosaïcultures, j’ai finalement acheté la carte Club Amis famillialle. Nous devrions payer qu’une seule fois l’entrée, mais pour les autres visites seront gratuit. Pour ma part cela fait mon affaire pour aller prendre des photos le matin, midi ou soir.

  10. Le jardin botanique pour les résidents des quartiers environnants c’est comme la montagne pour ceux qui en sont près. C’est le contact avec la nature – aménagée dans les deux cas quoique le jardin, on l’a compris, demande plus de soins et coûte plus cher; c’est un lieu d’inspiration pour nos jardins et parterres; un oasis pour le corps et surtout l’esprit. En effet, pour marcher et courir il y a le parc Maisonneuve. Pour se reposer l’esprit de l’encombrement visuel et sonore qui caractérise Hochelaga, mon quartier, il y a le jardin. Il fait partie de mon hygiène de vie. Je ne compte pas le nombre de fois que j’y vais dans une année, par toutes les saisons mais c’est l’été que j’en ai le plus besoin. Je n’ai pas d’auto, pas l’air climatisée, je ne passe pas mes fins de semaine à la campagne. Je vois ma ville se transformer pour attirer les visiteurs d’un jour, les touristes d’une semaine, et négliger la qualité de vie des résidents. De festivals en expositions, il n’y a plus de répit. Même le silence n’est plus assuré au restaurant du jardin, et je ne parle pas des jeudis soirs. Une exposition comme les mosaïcultures on la voit une fois, deux peut-être. Le jardin botanique on y va (on y allait) dix fois, vingt fois.
    Ceux qui ont les moyens sont ceux qui chialent? Parce qu’on a les moyens on paie et on se tait quand on n’est pas d’accord? La réaction à l’annonce des nouveaux tarifs et horaires du jardin est liée à la façon brusque dont elle a été annoncée. Elle est liée aussi à l’ensemble des règles qui limitent l’accès aux lieux jadis publics comme les parcs provinciaux. Mes taxes foncières ont augmenté de 8% cette année, 18% depuis trois ans. Sont-elles utilisées de la bonne façon?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *