médecins de famille et habitudes de sédentarité ?

Le Conseil canadien des médecins de famille propose quelques pistes

Des outils comme “Vert l’action”, des carnets d’ordonances incitant à l’action…  ont été développés avec Santé Canada… Mais est-ce que les médecins sont payés pour de telles “prescriptions” ? J’espère que oui, car s’ils le sont pour prescrire des pilules et pas pour prescrire de faire plus d’activités… y’a quelque chose de vicié dans la médecine alors ! Reste à voir si la prescription d’activité est aussi efficace (et facile à suivre) qu’une prescription de médicaments !

Le guide d’activités physiques, de même que celui pour les aînés, semblent aussi des outils intéressants.  En fait la question est moins celle du rôle des médecins que des incitatifs (environnementaux, en milieu de travail, dans les médias… ) vers une plus grande activité physique.

Voir les rapports de l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et de l’ISQ (aussi le fichier PDF, pas facile à repérer la première fois!), dont ce court texte “La sédentarité : un danger pour la santé“.

Il est démontré que l’activité physique régulière favorise la santé; elle abaisse le risque de mortalité, par quelque cause que ce soit, et celui de nombreuses maladies chroniques chez les adultes. (…) L’excès de poids et l’obésité continuent de gagner du terrain au Canada, en raison du manque d’activité et de mauvaises habitudes alimentaires.” [extrait du Rapport sur la Santé des femmes en Ontario, chapitre 21]

Introduction aux archives du mois de juin 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *