qui sommes Nous ?

Des humains ? Des Québécois ? Des collectivistes, socialistes, progressistes ?

La série de billets publiés ces dernières semaines sur Nous.blogue appelait au dialogue, soulignant les conditions et l’importance du dialogue pour le développement des communautés, pour le développement social… Mais que fait-on quand ceux qui décident, ceux qui ont le « gros bout du bâton » ne veulent pas de dialogue ou quand ils font semblant d’en vouloir, c’est pour mettre sur la glace un dossier chaud, comme on met en place un Nième comité d’étude pour repousser à plus tard la décision qu’il faudrait prendre…

Peut-on encore appeler au dialogue lorsqu’on a le dos au mur, ou sur le bord du précipice ? Que faire alors que le sentiment d’urgence écologique devient constant et de plus en plus pressant ?

Les perspectives qu’on nous propose vont encore dans le sens de plus de consommation, des échanges « libérés » avec des pays de plus en plus nombreux alors qu’il faudrait non pas libérer les échanges mais bien plutôt les encadrer, les soumettre à des critères éminemment non économiques afin d’avoir une petite chance d’amorcer le virage de nos sociétés hyper-consommatrices vers un mode susceptible de durée.

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

Qu'en pensez vous ?