dixième année

Ce billet de Martine me rappelle que j’ai moi aussi commencé ce carnet il y aura bientôt 9 ans. N’ayant pas particulièrement souligné cet anniversaire ces dernières années, je me disais que je soulignerais le 10e anniversaire en 2012… Mais pourquoi pas souligner l’année entière, cette dixième année qui commence !

On pourrait dire que j’ai commencé de souligner cet anniversaire en changeant l’habillage de ce carnet… qui me permettra de mieux intégrer mes photos non seulement dans les billets mais dans les entêtes : je peux maintenant mettre une photo en tête d’un billet, grâce à la fonction “image à la une” (featured image) que le plugin pour WordPress du gestionnaire de photos SSP Director me permet d’utiliser. Ainsi j’ai pu affecter à ce billet une photo prise récemment dans le quartier en question.

Qu’est-ce que je pourrais bien faire d’autre pour souligner le 10e de Gilles en vrac… ?

Oui, j’ai pensé à des blogueurs invités… ou encore une édition papier (pdf) des billets importants… Mais “importants”, c’est beaucoup dire…

Joyeux Noël !

Les cadeaux sont achetés, emballés… même si j’ai bien peur que le vêtement pour le petit dernier soit un peu trop… petit !

Je m’étais pourtant promis, la dernière fois, de ne pas retomber dans cette course aux achats de dernière minute. Comme si on se mettait à mesurer, quantifier l’affection portée aux proches…

Tout de même, la frénésie consommatrice n’aura pas été au point de gêner mes récipiendaires : je n’en ai pas les moyens ! Le principal reste encore de goûter un bon repas en bonne compagnie. Un verre de bon vin pour animer la discussion, n’est-ce pas là l’essentiel ? (la discussion !)

S’il est vrai que dans nos sociétés d’abondance il devient difficile de faire bombance – plus que d’habitude ! – le rythme effréné du quotidien donne encore à ces rencontres familiales un caractère exceptionnel.

Je vous souhaite d’heureuses fêtes à tous !

jeux de textures

oeil

Je voulais trouver une manière de “texturer” une photo (avec Photoshop), un peu à la manière de certaines eaux-fortes ou gravures, mais je n’ai pas vraiment trouvé le moyen encore… tout au plus suis-je arrivé à cet assemblage de textures diverses, après avoir “postérisé” la photo en 7 tons. cliquer sur l’image pour voir l’ensemble.

chapeau-lignesAddendum : Dans ce deuxième essai, après avoir cherché des textures ou “patterns” déjà faits qui seraient satisfaisants, je me suis replié sur l’utilisation d’une tablette et j’ai superposé des couches de ratures réalisées sous différents angles… Mais seulement avec 5 tons, et non 7 tons.

Faudrait que j’essaie avec les 7 tonalités… Ei ici j’ai conservé sans s=ajouter de textures les deux tonalités extrêmes : noir et blanc.

chapeau-patterns lignes4-110-oeilAddendum, 24 avril : Ici j’ai réussi (enfin… très partiellement) à produire des masques de lignes d’épaisseurs différentes, selon la profondeur de l’ombrage. Mais la fréquence des séquences de lignes n’est pas parfaite, ce qui amène un effet de moiré non voulu… différent selon les niveau de visualisation. Et puis il faudrait que les lignes des différentes couches soient toutes continues, comme si c’était une même ligne qui changeait d’épaisseur. C’est presque l’effet ici, entre certaines couches mais pas toutes, et c’est loin d’être parfait !

Je suis sûr qu’un filtre Photoshop existe pour faire tout ça automatiquement ! Mais je n’aurais pas appris autant sur les masques et les couches si j’avais utilisé un tel filtre !

histoire, château et atelier

Le_Chateau

L’Atelier d’histoire Hochelaga-Maisonneuve (bizarre, je n’ai pu trouver de site web pour l’Atelier !) célébrait ses 30 ans hier soir et pour l’occasion on lançait les tomes 6-7-8 de la série, amorcée il y a 8 ans, Histoire des écoles d’Hochelaga-Maisonneuve (sous le menu “Histoire des écoles” des liens vers les documents d’appui et les monographies parues).

Une soirée bien orchestrée qui s’est tenue dans le magnifique Château Dufresne, qui expose actuellement une “tranche” de Hochelaga-Maisonneuve en trois temps. C’est la première fois que je mettais les pieds au Château, il était temps ! On peut y louer des salles… pour des réceptions avec cachet ! Je me demande ce qui pourrait rendre ce lieu plus visible et utilisé : sis tout à côté des deux pôles d’attraction touristique les plus visités de Montréal (le Stade et le Jardin botanique) il j’ai toujours pensé qu’un restaurant avec une carte à la hauteur de la réputation gastronomique de Montréal serait un ajout intéressant pour l’expérience des millions de visiteurs qui ne se voient offrir que du fast food en complément de leur passage au stade ou au jardin. Bien que je dois reconnaître que le restaurant du jardin s’est grandement amélioré ces dernières années, ce n’est pas ce quon pourrait appeler une destination en soi ! Mais il y a peut-être des concertations qui sont difficiles à faire : le Jardin relève de l’arrondissement Rosemont, alors que le stade et le Château sont sur le territoire d’un autre arrondissement…

Parlant de concertation… je me demande pourquoi ce trentième anniversaire ne s’est pas inscrit dans le cadre du 125 e anniversaire de Hochelaga-Maisonneuve qui vient juste de se terminer ?? Doit-on y voir une explication à l’absence remarquée d’un des fondateurs de l’Atelier qui était aussi au coeur des célébrations du 125e ?