deux rapports de Stat-Can sur la santé

Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, fichier de microdonnées à grande diffusion, 2005 Le produit Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes : fichier de microdonnées à grande diffusion paraît aujourd’hui. Les données ont été recueillies dans toutes les provinces et dans tous les territoires, auprès de plus de 130 000 personnes âgées de 12 ans et plus vivant dans un ménage.

Rapports sur la santé : Différences régionales en matière d’obésité, 2004 Selon un nouveau rapport, les adultes qui vivaient dans les grandes villes du Canada en 2004 étaient beaucoup moins susceptibles d’être obèses que leurs homologues qui habitaient à l’extérieur des régions métropolitaines.

Le premier document est diffusé (gratuitement) sur CD-ROM avec logiciel Beyond 20/20, aux gens du secteur de la santé. Le second est disponible en format pdf, entre autre sous la forme d’un numéro spécial de la revue Rapports sur la santé portant sur l’obésité.

deux enquêtes de Stat-Can

Étude : La santé et l’utilisation des services de soins de santé au Canada et aux États-Unis, 2003 Les Américains dans les catégories de revenu les plus faibles sont plus susceptibles que leurs homologues canadiens d’avoir une santé mauvaise ou passable, selon une étude comparative de l’état de santé et de l’accès aux services de soins de santé de ces deux pays.

Enquête sociale générale : Internet et notre emploi du temps, 2005 Le mode de vie des grands utilisateurs d’Internet est fort différent de celui des personnes qui ne naviguent pas sur le Web, selon une nouvelle étude qui examine les incidences de ce dernier sur la vie des Canadiens.

Une troisième pourrait aussi vous intéresser : Les indicateurs des écoles publiques au Canada.

Urgences santé et centre d’information

« Les catastrophes naturelles ne provoquent pas mécaniquement d’épidémies ». Il faut distinguer les conséquences directes et indirectes. L’impact immédiat, ce sont les très nombreuses victimes de la catastrophe. Les morts bien sûr, mais aussi les blessés qu’il faut prendre en charge le plus vite possible. Les gens souffrent de coupures, de fractures, et en l’absence de soins, dans des conditions précaires, leurs plaies peuvent s’infecter. Ensuite, le raz-de-marée a détruit les maisons et les infrastructures, notamment les systèmes d’approvisionnement en eau potable (puits, canalisations, etc.). La destruction des habitations obligent souvent les populations à se regrouper dans des conditions précaires. (…) [Santé]

Une couverture intéressante de Médecins sans Frontières des conditions sanitaires suite à la catastrophe en Asie.

Un bon centre d’information que cette page Asie de Fr.News.Yahoo.com, avec des explications scientifiques, des infographies, une liste des blogueurs (!), des images satellite, un reportage photos et mille autres pages encore. Et le meilleur de tout ça ? C’est en français !!