Gilles en vrac...
  Vendredi le 29 novembre, 2002
Pour donner un contexte au rapport Romanow ?

 

L'aboutissement de «l’un des plus vastes projets de recherche jamais entrepris par l’Organisation mondiale de la santé», le rapport sur la santé dans le monde en 2002 de l'OMS souligne que l'espérance de vie en bonne santé en Europe pourrait être accrue de 5 ans.

Un rappel des déterminants sociaux de la santé et des corrélations fortes et de plus en plus comprises et mesurées entre la pauvreté (matérielle comme sociale) et la santé (voir travaux de Pampalon, INSPQ) me semble de mise au moment où on s'apprête à engloutir des dizaines de milliards de plus dans notre système de santé.

Le rapport de l'OMS est tout récent (octobre).

Tiens (pour toi, Claire) celui de 2001 portait sur la santé mentale... et il a été traduit, lui.



Le Soleil sur l'éducation et les TIC

Le Soleil publie aujourd'hui deux articles sur l'éducation et les nouvelles technologies sous la plume de Michèle Laferrière.

Le premier s'intitule Des écoles bien branchées, mais des profs inégalement formés. On y fait notamment référence à un texte que je signais dans le Bulletin FSE de mai-juin 2002 (ici en format pdf). [Remolino]

Bon article de Clément Laberge, dont on parle aussi dans L'Infobourg. Je me disais en voyant ce portail Comment ça se fait qu'on ait pas un tel portail dans le domaine de la santé ? Il y a bien le Réseau, mais il s'adresse d'abord aux décideurs et responsables techniques « Le Réseau informatique est un magazine sur les technologies de l'information (TI) destiné principalement aux décideurs, professionnels de la santé et des services sociaux et responsables des TI du réseau sociosanitaire québécois et de la francophonie. ». Et le site de Sogique est encore plus orienté techno. Très peu d'espaces pour les usagers et leurs savoirs... les échanges et le support mutuel qu'ils pourraient s'accorder.

Et pourtant on travaille avec Lotus Notes dans ce réseau ! Collecticiel réputé.

 



Intranet plus vivant...

Par rapport à cet autre commentaire de Robert Grégoire, concernant l'intranet qui "respire avec ses utilisateurs"... ça me fait penser au peu d'efforts que nous avons mis, dans ma boîte et je crois dans beaucoup d'autres boîtes du réseau de la santé, à construire ce qui pourrait s'apparenter à un intranet.

À voir les sommes faramineuses qui ont été dépensées ailleurs pour monter des systèmes qui se prétendaient faire du Knowledge Management, mais ne faisaient que brasser de l'information de moins en moins sensée... je suis presque heureux qu'on ait pas mis beaucoup d'efforts : on aurait englouti combien dans des applications déjà désuètes. Un article récent du Gloge and Mail chiffrait à 400 millions $ le montant de la "mise à niveau informatique" qu'il faudrait injecter dans UN SEUL hôpital de Toronto ! Est-ce possible ?

Un réseau léger, ou l'ouverture sur l'extérieur est aussi importante que la communication interne : après tout, les clients sont aussi des partenaires; un réseau où la connaissance tacite, implicite et l'intelligence des professionnels a plus de poids que la mécanique, la quincaillerie.

Le problème c'est que beaucoup de ceux qui ont cette intelligence professionnelle ont une aversion verte de la technologie... particulièrement dans les secteurs des services. Les expériences antérieures, et encore certains discours d'aujourd'hui, qui ont utilisé les technologies de l'information et des communications (TIC) pour contrôler et mesurer ce qui, à l'évidence, ne pouvait être mesuré par des outils aussi grossiers... ne sont pas sans lien avec l'aversion actuelle.

Les moyens actuels sont plus subtils, beaucoup plus puissants. Effectivement alors que les premiers ordinateurs dans le réseau servaient la comptabilité des argents et la comptabilisation des actes, ceux d'aujourd'hui servent à mille choses, et d'abord à informer et soutenir l'intervention.



Wemantique

[Co-construction des savoirs à IDITAE] Parmi les bénéfices suggérés pour illustrer la puissance des données annotées et associées à des ontologies décentralisées, l'exemple suivant rejoint justement mes intérêts :

Intranet Content Management. (...) Typical content management systems attempt to place all data within a few master taxonomies. Problems arise as each employee brings their own unique view and a general taxonomy isn't often equivalent to this personal perspective. A semantic intranet would have all documents, web pages and data annotated, and linked to company and individual specific ontologies to define a personal view. Relationships between items on the intranet could be visualized to give employee's views of data not previously possible.

Je rame toujours pour comprendre le sens de cette nouvelle tendance à la sémantique et l'ontologie. Pourquoi faudrait-il ajouter encore des métadata... nos machines ne sont-elles pas assez puissantes pour l'extraire ce sens, à partir des cooccurences et des recherches antérieures ?

En fait la puissance des machines est peut-être à la source du problème : pourquoi se casser la tête à cumuler du savoir complexe alors qu'on peur 'cruncher' des tonnes, puis des mégatonnes d'informations brutes... qui même avec des questions bêtes conduiront à quelques résultats !

Pourqoi faudrait-il construire des "ontologies décentralisées" alors que le sens propre de ce que je dis se trouve dans ma machine, dans celles avec qui je communique. Peut-être est-ce cela l'ontologie décentralisée ? Je le disais : je rame.

Merci quand même, Robert pour le résumé de ce texte ! Mais je suis toujours pas sûr que de rajouter des couches de codages, même sémantique, donnera plus de sens aux babillages administratifs et commerciaux !

Et si le sens se trouvait en dehors des textes et des machines ?



  Jeudi le 28 novembre, 2002
nouvelle revue, disponible in extenso

merci Jean-Robert



Rapport Romanow

Le rapport final de la Commission Romanow devrait être disponible 20 minutes après avoir été déposé à la Chambre des Communes entre 10h et 11 heures.

La conférence de presse suivant ce dépôt devrait être diffusée en direct.



  Mercredi le 27 novembre, 2002
Stratégies d'implantation d'un intranet

Bien pratiques en effet que ces stratégies. Ce site, Boxes and Arrows est d'ailleurs fort bien fait : simple, clair, agréable. Pas surprenant, la spécialité du groupe d'experts alimentant ce carrefour : l'architecture et le design de l'information !

Practical strategies for creating a successful intranet. Shiv Singh writes about some key activities and approaches for ensuring a successful intranet development. He argues that there needs to be a balance between meting user needs and delivering business benefits. (I agree with him.) His five main strategies:... [Column Two]



Ouverture du registre des lobbyistes

Pour ces lobbyistes des OBNL que sont les OC, cette nouvelle devrait être suivie...

Le gouvernement du Québec a fixé au 28 novembre 2002 la date d'entrée en vigueur des dispositions de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme relatives au Registre des lobbyistes. Communiqué de presse Site Internet [Gouv Qc]



Pourquoi vous avez un carnet ?

Un fil de discussion à lire...



Société du savoir et capital social

Has Europe taken the lead in open debating connections between the knowledge economy, social capital and culturally preferred futures in the networking age?

Telle était la question posée par le «European Commisioner of Employment and Social Affairs» lors de la conférence Knowledge Society and Social Capital des 28 et 29 octobre à Bruxelles.



Appel de communication : Community as Place

Le prochain colloque de la Community Development Society , organisé en collaboration avec l'International Association for Community Development se tiendra à l'Université Cornell du 19 au 23 juillet 2003.

Le programme est disponible sur le site du colloque, ainsi que l'appel de communication



La santé des montréalais, comparée à celle de 5 villes canadiennes

Montréal est une ville globalement en santé. Néanmoins, plusieurs indicateurs suggèrent qu’il demeure une large place à l’amélioration. Nous sommes en mesure d’apporter ces améliorations, d’autres villes y sont parvenues. C’est dans cet esprit que nous soumettons nos observations et nos réflexions en vue d’orienter l’action de ceux qui ont un impact sur la santé publique.

On peut télécharger le rapport en tout ou en partie.

«Le développement maximal du capital-santé permet à la ville d’atteindre son plein potentiel social, culturel et économique.» Et la santé qui s'y met aussi : valoriser un secteur ou une dimension de la vie passe maintenant par sa transformation en "capital" : après le capital social, voici maintenant venir le capital santé !!



  Mardi le 26 novembre, 2002
Quel agrégateur de nouvelles ?

Pour ceux-celles qui n'ont pas encore fait le pas vers un logiciel de carnet Web (Radio) incluant son propre agrégateur... plusieurs solutions existent pour suivre l'évolution de fils de nouvelles RSS ou même de pages qui ne sont pas sous ce format... Une revue de quelques-uns de ces logiciels:

http://www.mikemcbrideonline.com/articles/newsags.html



  Lundi le 25 novembre, 2002
Des nouvelles d'Ottawa...

Deuxième fil de nouvelles, en provenance d'Ottawa celui-là. Pour vous abonner, copier le lien derrière ce petit bouton orange Cliquer pour voir la version XML du fil de nouvelles du gouvernement canadien. dans votre page s'abonnements (subscriptions).

[ 2002-11-25 ] Santé Canada a lancé une nouvelle série de publications pour aider les familles, les fournisseurs de soins et les enseignants à veiller à ce que les enfants et les jeunes augmentent leur activité physique quotidienne. [GouvCanada]



Fil de nouvelles du Gouvernement du Québec en format XML !

L'enquête nous apprend que près du tiers (29,2 %) des jeunes Québécois ont vécu l'expérience du taxage comme victimes (11,2 %), auteurs (6%) ou témoins (23 %), certains de ces jeunes ayant expérimenté deux situations, sinon les trois. L'enquête Plans d'action [Gouv Qc]

Ce premier billet à partir d'un fil de nouvelle Click to see the XML version of this web page. extrait de la page 'nouvelles' du site du site gouvernemental, créé grâce à l'utilitaire Stapler par Mark Paschal.

Enfin, pas un projet de loi, pas une réforme qui ne passera inapercue !

C'est un ajout important à mes abonnements car les organisateurs communautaires ont à suivre l'actualité... les projets de loi... l'activité politique, et de recevoir "à domicile" un, plusieurs fils de nouvelles des gouvernements, ce sera un argument pour que mes collègues se convertissent à l'agrégateur !



Social Capital Resources

En provenance de l'Université du Nebraska



Pattern language.... et capital social

Academia and the Web. Academics on the Web: finding each other/ourselves is a very interesting vision statement by Jill Arnold & Hugh Miller (which I found thanks to Gilles). I found myself pretty much in agreement with everything in there.

There has been a recurring problem in academia concerning how people find each other rather than just the officially published work and how people find themselves or position themselves as part of a wider /global community. The Web and Internet technologies now provide opportunities to create presence 'out-there' of self and work but collectively we could also try to find ways to critically re-evaluate our work and debate and question the moral basis for what we find ourselves doing. [...] [Seb's Open Research]

Heureux que la référence ait servie... Pour ma part je découvre à chaque jour des ressources et des réseaux dans ce 'melting pot' de Pattern Language for civic and community communication. Deux textes, parmi tant d'autres qui m'apparaissent intéressants :



NESSTAR
Un réseau de ressources et d'outils en sciences sociales... ça vaut la peine d'y jetre un coup d'oeil...



  Vendredi le 22 novembre, 2002
SW et killer app !

Semaview : Concept to Reality: What the Emerging Semantic Web means. Semaview : Concept to Reality: What the Emerging Semantic Web means to your Business. - white paper style intro. [Semantic Web Blog, featuring RDF]

Et tiré de cet article, un (plusieurs) articles de la revue Scientific American, déjà vieux de 18 mois, mais qui semble vraiment introduire la question... enfin !



Images et billets

Carnet de Voyage :

JY, je suis toujours à la recherche de l'astuce pour téléverser une image sur Radio. [Xtof. Carnet Web.]

Avec l'outil 'MyPictureTool' on peut simplement copier ou déposer une photo dans un répertoire de son choix (sur son appareil) et quelques secondes plus tard, voir cette photo apparaître dans le cadre d'édition de son prochain billet. Mais attention, il faut commencer par la photo car si l'on écrit le texte d'abord, celui-ci sera remplacé par la photo. La mise en ligne de la photo se fait automatiquement.

Une autre manière simple consiste à copier une photo dans le répertoire images du répertoire www de radio. et attendre quelques secondes que le téléversement soit achevé. Lorsque cela est fait, une petite boule (globe terrestre) apparaît à droite du nom de fichier. Un clic dessus et l'image apparaît dans une fenêtre du navigateur. on pointe sur l'image (ou on la saisit en glissant avec sa souris) et on copie (Ctrl+C), puis on verse (Ctrl+V) dans l'espace d'édition. Cette deuxième solution est utile quand on veut ajouter une image à un texte déjà écrit.



  Mercredi le 20 novembre, 2002
Revues en ligne à accès libre

Open-access Journals – Will They Fly?. Good article, unfortunately unattributed, summarizing the discussion of open archives for academic journals at the ALPSP/OSI conference. PowerPoint Presentations are also available: Les Car, The Pressures Towards Open Access; Jan Velterop, The Commercial Case for Open Access; Martin Richardson, Alternatives to Open Access; and Raym Crow, Converting an Existing Journal to Open Access. By Unknown, ALPSP, November, 2002 [Refer][Research][Reflect] [OLDaily]

Dans la veine de la réflexion menée par Boismenu et Beaudry, autour du projet Érudit... plusieurs articles (la plupart en Powerpoint) en provenance d'une conférence de l'Association of Learned and Professional Society Publishers



Partage d'information et productivité...

partage.. Si seulement plus de monde comprenait ça. [Carnet CFD]

En effet... si le monde comprenait qu'on se rend plus riche à partager ce que l'on sait qu'à cacher son ignorance derrière un mur de prétention (!)... Mais il y a quelque chose à comprendre dans le fait que ce sont les sans pouvoir qui tentent d'accroître leurs restes en refusant de participer à la fête des échanges de savoirs !

La recherche de Xerox souligne l'intérêt de la trouvaille pour les services de ressources humaines qui devraient, jusqu'à un certain point, identifier lors des entrevues, grâce au langage utilisé, ceux qui partagent les connaissances de ceux qui les retiennent... ou ne partagent que l'information. Si vous cherchez un high-flyer.

Par ailleurs si c'est pour doter les services du KM... il se pourrait que ce soit contre-productif : Some 90 per cent of businesses suffer from "information overload", according to the study, and the perception of information overload is 20 per cent higher among companies that already have knowledge management systems in place. (tiré du même article)

À moins que le partage ne se fasse sous cape ;-)



Accès (temporaire) au Journal of Knowledge Management

Merci à la liste CP, j'y ai reçu une permission d'accès aux contenus du Journal of Knowledge Management... jusqu 'au 24 novembre seulement ! Incidemment tous les numéros de la revue (depuis 1997) y sont accessibles in extenso, pour le moment.

J'ai décidé de partager avec vous !



Un jeu de monopoly sur le quartier Hochelaga-Maisonneuve !

Mon joli quartier (interactif!). Transformer le tableau de jeu de Monopoly en outil permettant de développer le sentiment d’appartenance des enfants envers le quartier Hochelaga-Maisonneuve... Voilà une réalisation qui devrait plaire à l'ami Gilles! Cette brillante idée pédagogique est de Serge Gougeon, enseignant de 3e année à l’École Saint-Nom-de-Jésus. Merci à Martine Rioux, de l'Infobourg, pour l'avoir mis sur mon parcours matinal.... [Remolino]

Super  ! Ça semble d'autant plus intéressant que les clichés sur le quartier pauvre et violent... ont, ce me semble, été évités. Au contraire... les enfants sont mis à contribution pour décrire, dans des petits bouts de films accompagnant les images fixes des édifices et institutions du quartier. Charmant. C'est un aspect que je n'avais pas remarqué de prime abord.



Boîte à outils de santé communautaire
Je n'ai pas encore eu le temps de fouiller jusqu'au fond de cette Boîte à outils du manager de santé mais elle semble assez intéressante pour que je l'affiche ici... d'autant que la référence vient d'une personne de confiance !



  Mardi le 19 novembre, 2002
En complément de programme

Le plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux : Pour faire les bons choix...

(page 25) 4. Développer les systèmes d’information de gestion en appui à la gestion par résultats et à l’obligation de rendre des comptes

Comment fait-on de la santé primaire et préventive en mesurant les résultats de façon quantitative et à court terme ??



Pour les soirées d'hiver...

Des données sur le système de santé au Canada et sur les coûts ou plutôt le fardeau économique de la maladie au Canada. Tiens, ça me fait penser à ce que Gérald Larose disait dans ce premier numéro de la revue du CEFRIO, PerspecTIves

« Keynes et Marx disaient la même chose : l’économique précède le social et le social est une dépense. De toute évidence, ce paradigme ne tient plus. Aujourd’hui, le social est un investissement déterminant du rendement de l’investissement économique. La clé d’accès à ce capital social est désormais faite de savoirs, de formation, de mises en réseau, de technologies de l’information, etc. »

Peut-on dire la même chose des dépenses de santé ? Probablement pas... sauf, sans doute, pour ce qui est des 'dépenses' de prévention, de développement social...

Un manque, reconnu mais de moins en moins acceptable dans la mesure des coûts de la maladie : l'impact sur la famille et les proches...



Partager le savoir donne-t-il plus de pouvoir ?

Knowledge isn't power?. A recent Xerox research report has found that high-performing employees don't tend to hoard information. According to the news summary: The idea that knowledge is power has been knocked on the head by researchers who claim that high-performing employees are more likely to be ones who proactively share information with their colleagues.
High-flyers consistently recognise the value of sharing knowledge. In contrast, employees rated as 'low performers' tend to be hoarders who avoid contributing to the knowledge pool, according to research commissioned by Xerox.  [Column Two]

Cette réflexion me fait penser, a contrario, à un texte qui était presque caricatural dans sa manière de présenter l'information comme source de pouvoir... C'était dans la partie française du groupe européen sur le KM - Knowledgeboard, un texte portant sur le KM dans le secteur public (Affaires sociales Belgique).

Mais les deux points de vues se complètent : moins on a de pouvoir, plus on retient l'information. n'est-ce pas l'essence des comportements bureaucratiques ?



  Lundi le 18 novembre, 2002
Enquête sociale et de santé auprès de 3700 enfants

Une étude importante dont on peut (encore) se procurer les faits saillants gratuitement pour animer quelques bonne discussions dans les classes. C'est sûr que le ficher PDF sera toujours là... mais le document original c'est plus attrayant !

Le rapport de l’Enquête sociale et de santé auprès des enfants et des adolescents québécois 1999 s’intéresse à la santé physique et mentale et au bien-être des jeunes de 9 ans, 13 ans et 16 ans. (...) Des thèmes tels que l’asthme, les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, les accidents avec blessures, les mesures préventives en matière de sexualité, l’estime de soi, le soutien affectif parental, les aspirations scolaires, la violence à l’école, l’activité physique, le temps d’écoute de la télévision, l’obésité, etc. y sont traités. Des pistes de réflexion pour la planification et l’intervention y sont présentées pour chacun des thèmes. L’enquête a été réalisée auprès de 3 700 enfants dans 182 écoles primaires et secondaires de l’ensemble du Québec, à l’hiver et au printemps 1999.



Santé publique : les 6e journées annuelles de santé publique
Le programme final est disponible: les 27 pages PDF du cahier du participant à ce colloque de 4 jours se tenant depuis aujourd'hui jusqu'au 21 novembre au  Centre des congrès de Québec.



Le rapport Bédard II (note liminaire)

Le deuxième volet du Rapport Bédard sur la réévaluation du mode de budgétisation des CLSC et des CHSLD : un document attendu ! 113 pages, format PDF.

Le Comité propose donc que le nouveau processus budgétaire soit ventilé selon les programmes de services et qu’il se déroule en trois étapes de la façon suivante. Le budget du Ministère serait tout d’abord estimé en procédant à une prévision des volumes de consommation de services de chacun des programmes, multipliés par des coûts moyens standards. Le budget de chaque programme serait ensuite réparti entre les régions en utilisant une approche populationnelle mesurant des niveaux de consommation normalisée et en ajustant les coûts moyens standards pour tenir compte des facteurs régionaux. Les enveloppes budgétaires régionales seraient également ajustées pour compenser l’effet net des échanges de services entre les régions. Les régies régionales procéderaient finalement à la répartition des ressources entre les établissements en utilisant la même approche normative, c’est-à-dire une prévision du volume de services comparable et des coûts standards ajustés pour les facteurs spécifiques aux établissements.

Alors qu'il n'a pas été possible jusqu'ici d'appliquer les conclusions du rapport Bédard I, dans le milieu hospitalier, sauf de manière très partielle, même si la standardisation des coûts est beaucoup plus avancée pour les actes médicaux et hospitaliers... on peut comprendre que dans les CLSC, particulièrement en matière d'intervention et de développement social, l'entreprise confine à l'idéologie... Heureusement, le rapport convient lui-même : Faute d’information adéquate, il a été impossible de simuler le nouveau modèle de façon intégrale.

Au nom de l'équité n'est-on pas en train de mettre tout le monde au riz blanc... pour ensuite ajouter suppléments, apports et autres ajouts... faisant passer la vie par la grille comptable des comparables ?? Je crois que le processus de MESURE de l'adéquation entre l'offre de service et la complexité des besoins reste encore à faire... et on s'empresse de mesurer des quantités équivalentes de... ce qui se mesure bien !

N'est-ce pas ce qu'on appelle le positivisme ? Si ça ne se mesure pas, ça ne vaut pas la peine ! Il faudrait relire Ellen Corin Comprendre pour soigner autrement: Repères pour régionaliser les services de santé mentale. Montréal, Les Presses de l'Université de Montréal, 1990.



Communautés au carré

Je me demande si Arrondissement.com n'est pas en train de se faire dépasser alors que j'imaginais le projet développé dans l'est comme un prototype qui allait se répandre comme un virus ?? Faut dire que l'ambition de ce dernier est plus large que de soutenir uniquement les efforts de communication et consultation virtuelle d'un conseil d'arrondissement... comme semble vouloir le faire Vertical 7 avec son Système K2-Municipalités.

Technologies et citoyenneté municipale. L'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie de la Ville de Montréal se lance dans un projet de « e-gouvernement ». Une plate-forme de communautique développée par Vertical 7 servira « à rendre disponible l’information pertinente aux citoyens de l’arrondissement tout en leur permettant de poser des questions et d’exprimer des opinions en lien avec les projets en ligne ». Pour en savoir un peu plus... J'ai hâte de voir les résultats de ça... C'est à suivre!... [Remolino]

Arrondissement.com se veut une véritable place publique locale, avec espaces communautaires, journalistes et couverture de l'actualité locale... Un des problèmes avec cette approche plus englobante c'est justement l'articulation aux espaces et sites web déjà ouverts par les membres de la communauté : comment éviter la duplication des sites...

Par ailleurs il ne se passe pas un jour sans que je ne découvre un nouvel outil, logiciel ou environnement pouvant soutenir les communautés, virtuelles ou réelles, le travail d'équipe, de groupe ou de réseau... Vertical 7, avec son Système K2  ou encore...

Connaissez-vous SPIP?. Le copaing me confie, en avant-première, qu'il vient d'installer le système de publication pour Internet SPIP (au départ du site coopératif uZine). Une alternative blogue en français qui arrive tout droit de chez les cousins. À surveiller... [Co-construction des savoirs à IDITAE]

À quand la communauté des communautés? Oui je sais, ça existe et ça s'appelle CPsquare !



Une boîte à outils pour CPeL ?

Merci Clément pour ces outils... J'y plonge dès aujourd'hui !

Soutien au développement des communautés de pratique. « La suite alphabétique K L M N O P est formée des premières lettres de Knowledge Management, Learning Networks et Organizational Perfomance : la gestion des connaissances, les réseaux d'apprentissage et la productivité qui en résulte. [...] K L M N O P offre ses services dans les domaines suivants : communautés de pratique en ligne, animation en ligne, outils de collaboration en ligne, conseil, services connexes. [...] Une communauté de pratique en ligne est un réseau informel de... [Remolino]



  Dimanche le 17 novembre, 2002
Mesurer la performance d'un site du point de vue des associations

Une recommandation du site High Context, qui incidemment me semble une source intéressante sur les question de KM, copyright et publications électroniques, associations et communauités virtuelles...

Establishing Association Web Site Benchmarks The ASAE Technology Council just published a set of questions that you can use to establish performance benchmarks for association web operations. It is a very comprehensive list that should serve as an excellent starting point for evaluating an association's web efforts.  Posted by David at 09:16 PM [Highcontext]

La Société américaine des directions (executives) d'association. Tiens, tiens, tiens... Y-a-t-l quelque chose de semblable en France ? Sinon, pourquoi pas...



  Jeudi le 14 novembre, 2002
La concurrence du courriel... et autres considérations

Dans son rapport d'expérimentation à propos de l'implantation d'une douzaine de postes Radio au sein de son entreprise, Rick Klau souligne à quel point les gens (certains) préfèrent de beaucoup recevoir du courriel plutôt que de visiter des pages web... même rassemblées par l'agrégateur de Radio. C'est probablement pour répondre à ce besoin que Radio vient de développer une nouvelle lame à son couteau suisse : mail-from-aggregator .

Mais cela ne répond pas à la question : pourquoi les gens souhaitent-ils en rester à Outlook ?

C'est simple : ça leur a déjà pris assez de temps à se familiariser avec les 12 000 panneaux et fonctions de ce mégalogiciel (Outlook)... qu'ils ne veulent pas en ajouter eu autre aussi (plus !) monstrueux dans ses prétentions !

C'est vrai que j'ai été longtemps 'junky de l'upgrade'... quand une envie me prenait d'avoir la dernière version de tel ou tel logiciel... il arrivait que je puisse me retenir quelques semaines, mais c'était plutôt en termes d'heures habituellement que ça se comptait ! Je me suis assagi maintenant. Et je peux comprendre que les gens ne soient pas tous du genre 'couteau suisse'.

C'est un peu la même chose pour l'information : je connais des gens qui sont 'junky de l'info' et qui en redemandent. Je suis moi-même un peu accroc mais c'est inégal. Quelques fois je trouve que ma page de 'news', c'est à dire l'agrégateur qui rassemble en une page toutes les sources  auxquelles je suis abonné, et ainsi me permet de 'visiter' en un coup d'oeil les 15-20 sites web que je désire suivre... je trouve quelques fois que ça en fait trop. Mais d'autres fois, comme ce soir... j'en voudrais encore plus.

Que les gens veuillent recevoir par courriel plutôt que sur une page d'agrégation les "fils de nouvelles" qui les intéressent... on peut très bien comprendre l'attrait du logiciel connu, dont on ne cherche plus les fonctions... Mais c'est au moment de la réplique que le logiciel de courrier n'est pas à la hauteur. Et même là, le courriel sert très bien à la réplique pour ceux-celles qui sont abonnés à des listes. Mais là aussi, les gens reçoivent mais émettent très peu. Et quand ils le font, ils ont tendance à 'émettre' en privé. À répondre à l'appel ou au commentaire personnellement, et non à la liste entière.

N'est-ce pas ce qui se passe "dans la vie" où 95% des gens qui assistent à une assemblée sont silencieux, trois pourcent parlent et deux pourcent gesticulent ! Dans le fond, une chance que y'a pas 100% du monde qui s'énervent et gesticulent !

Oui, y'a deux court textes que je voulais citer dans mon document sur les communautés de pratique qui concernent la  mise en place et l'animation de communautés en ligne. De Chromatic, co-auteur de Running Weblogs with Slash. Il y va de recommandations pleines de bon sens... notamment de ne pas s'en faire si peu de personnes prennent la peine de manifester haut et fort leur satisfaction... «Most people participate on the fringes. Most people read and never write. Most writers write only occasionally. Most community members have opinions about the various discussion topics but rarely speak. Don't rely on declarations of undying platonic love. Learn to find esteem in steady growth and repeat users.»

Arrêter de vouloir que tous s'impliquent... de la même façon. Accompagner les humains dans leur découverte personnelle des possibilités de la machine. Ne pas se laisser obnubiler par la puissance brute de diffusion : envoyer des milliers de courriels en une seconde, c'est un pet dans le cyberespace. Accompagner UN intervenant dans la construction de sa page pour UN projet... c'est ajouter un fil au faisceau.



L'étude ayant conduit au portail Érudit

J'étais déçu de ne plus retrouver, par les mêmes auteurs Guylaine Beaudry et Gérard Boismenu, le rapport de l'étude de faisabilité qui a conduit à la mise en place du portail Érudit. Un texte probablement plus arride que cette nouvelle publication mais qui avait le grand avantage d'être gratuit et sur lequel j'avais mis la main en furetant la première fois sur Érudit. Hé bien je l'ai retrouvé, sur le portail du FCAR cette fois. Document PDF de 136 pages. Pour ceux-celles que la question intéresse mais pas assez pour débourser 25$...  

Le cas des revues universitaires Le nouveau monde numérique "Les revues qui participent à des infrastructures nationales de diffusion de la recherche devraient pouvoir effectuer la transition vers le numérique selon un modèle qui réponde aux besoins du milieu. Il est ainsi possible de définir un espace où les revues qui ne sont pas dans le giron des oligopoles peuvent s'imposer comme formes stables et professionnelles de communication scientifique."

[Les divagations du pas très humble Michel Dumais]



Communautés de pratiques et gestion de savoirs (2)

J'ai terminé une première version... 

Deux versions pour plus de sûreté : OPML, avec les paragraphes télescopables et en tant que document (story) au cas où la première version soit difficile à lire pour certains navigateurs.

Tiens, j'ouvre un fil de discussion sur le forum du RQIIAC ! Cela devrait être plus "confortable" que le petit cadre commentaire ?



  Mercredi le 13 novembre, 2002
12 copies de Radio installées dans l'entreprise (Rick Klau's Pilot)

Une expérimentation d'un mois... réalisée avec des copies temporaires de Radio : pourquoi pas ! Bien préparée une telle expérience pourrait lancer notre propre réseau !

C'est ce que vient de compléter Rick Klau dans son entreprise à Chicago. Il en a publié le compte rendu avant hier.



  Mardi le 12 novembre, 2002
Communautés de pratiques et gestion de savoirs
Le texte en gestation... format OPML, s'il vous plait !



La chanson trop longue

En juin dernier, j'avais le bonheur de participer au 8e colloque du RQIIAC qui se tenait en Abitibi, à Rouyn-Noranda. Lors d'une soirée mémorable, où nous entendîmes le célèbre chansonnier du coin : Desjardins, nous eûmes aussi le privilège d'entendre un groupe de chanteurs amateurs (La Pariole)d'un village voisin (La Motte), qui donnait pour la première fois un spectacle "en ville".

Pour se rappeler et pour turluter encore... Merci à Jacques Mercier.



Reconnaissance de la qualité

Des nouveaux visiteurs à la tonne! (Bis). Il y a un peu plus d'un mois, c'était Le Devoir. C'est aujourd'hui Le Soleil, sous la plume de Normand Provencher, qui me permet de faire le plein de nouveaux lecteurs. Je crois qu'on appelle ça un pied de nez gigantesque à tous les professeurs de français que j'ai eu dans ma vie! Cela dit: Bienvenue à tous ceux qui nous découvrent ce matin. [Québec urbain]

En effet... cette citation a propulsé Québec urbain au cinquième rang des blogs Radio les plus lus aujourd'hui, avec 880 visites... et il n'est pas midi !



Allègement de la page d'accueil

J'ai finalement déporté vers une page idéateurs et archives les divers fichiers dont les codes ralentissaient l'ouverture de cette page et qui n'étaient que des fichiers de référence : autant être à un clic plus loin mais plusieurs seconde plus près !

De plus, j'ai décidé de passer au mode hebdomadaire d'archivage, ce qui me permettra de ne laisser que 7-8 jours sur la page d'entrée.

Si ça commencait à être lent pour quelqu'un qui est supposé être connecté en haute vitesse... comment ce devait être pour les autres !!



  Lundi le 11 novembre, 2002
Changer les quartiers, changer la vie !

C'est ainsi (ma traduction) que les Anglais identifient leurs objectifs de développement urbain des quartiers défavorisés, affectés par ce qu'ils appellent la pauvreté de code postal :  Changing neighbourhoods, changing lives

Une stratégie d'empowerment et de partenariat avec les communautés locales, des engagements nationaux chiffrés avec des objectifs et des moyens... des outils de développement des compétences et savoirs...

Pourquoi on aurait pas ça, ici ? Avant les prochaines élections... ça presse !



Résistance à la participation

Beyond Selfishness. When I read about things like the need for copyright protections (otherwise nobody will produce content), about questionable e-learning marketing (because you must maximize profits this quarter), about this or that dynamic leader or guru in the field, and even about making learning companies more efficient (even if that involves layoffs), I often have thoughts of the sort echoed - finally - in this article. If you read anything in today's newsletter, read this one. "We do have a tradeoff to make, one crucil choice facing each of us as individuals. We can live our lives obsessed with getting ever more, with keeping score, with all that constant calculating and scheming. Or we can open ourselves to something else, engaging ourselves to engage others, so as to live our lives in balanced harmony." This is the unedited version of the paper that appeared (in part) in last June's Fast Company. By Henry Mintzberg, Robert Simmons, and Kunal Basu, June, 2002 [Refer][Research][Reflect] [OLDaily]

Oui, je vais lire cela. Surtout venant de la part de Mintzberg, ce gourou de l'organisation. Cette question des réticences à la participation dans les démarches collectives et communautés de pratique est importante... Combien de listes de 'discussion' finissent par n'être que des listes de distribution... combien de forums restent muets... Naturellement ce n'est pas toujours la faute des (non) participants. Je dirais même que la plupart du temps c'est la faute des initiateurs et webmestres qui appliquent la bonne vieille recette  If you build it, they will come...

Dans un article intitulé «Communities of Practice: Making the most of intellectual capital», Eric Lesser and Kathryn Everest décrivent ainsi cette résistance :

In many situations, employees are reluctant to take the time and effort to post documents to a repository. They are often unsure that they will be recognized for their contribution, that the knowledge they post will be used appropriately, and that others will submit content that is relevant to their own needs.

Trois autres difficultés (challenges) sont aussi rencontrées par les entreprises qui centrent trop leurs efforts sur des solutions technologiques : le manque de ressources aptes à structurer et mettre à jour les contenus des bases de connaissances; le manque de mécanismes de validation des nouveaux contenus; et le manque de contextes permettant de rendre compréhensibles et utilisables les contenus accumulés.

Toutes difficultés pointant vers l'importance des communautés de pratiques (ou communautés de métier - voir rapport d'enquête de Knowings, firme française utilisant ce terme). En ce sens je ne suis pas sûr que c'est en dénonçant le selfishness des producteurs et détenteurs de savoirs que nous les ferons s'impliquer...

Le problème en est un, typiquement, de développement communautaire : il n'y aura de communauté vivante que volontaire !



Deux colonnes venues d'en bas

The Trillion-Dollar Question. Jakob Nielsen has released another alertbox, this time discussing the value of a usable intranet. To quote: The average mid-sized company could gain $5 million per year in employee productivity by improving its intranet design to the top quartile level... [Column Two]

Ce chroniqueur, ou carnetiste australien me surprend : à son article sur l'importance des intranets s'ajoute un dossier qu'il menait récemment sur l'intranet d'un service de santé local. Des recommandations que je devrais faire lire à mon agent d'information au CLSC... On devrait d'ailleurs concevoir l'intranet (ou le site web) en incluant les cliniques médicales locales d'entrée de jeu. Une remarque 'piquante' de son rapport : No demand for social news. Devrait-on y voir le reflet "down under" de nos difficultés, ici, à effectivement pratiquer l'approche multidisciplinaire ?

Une référence intéressante cueillie sur ce Column Two : Perfecting Healthcare Delivery. "We’re rebuilding the health system around the patient instead of pushing the patient around the system."

Me semble avoir déjà entendu cela...



Nouveau virus...

Tiens, je viens de tomber, presque par hasard (via Michel Dumais puis le beau et nouveau site de Martine Gingras) sur un nouveau magazine québécois consacré aux nouvelles technologies. Bande de cachottiers! C'est moi qui suis dans la lune ou bien est-ce que personne n'avait parlé publiquement de ce projet auparavant? Est-ce complètement indépendant comme publication, à part l'association promotionnelle avec Branchez-vous? En tout cas je vais aller essayer de trouver une version papier du magazine parce que la version Web est pratiquement impossible à lire.

Ah tiens, bien sûr, La Grande Rousse en parle aujourd'hui. Comme toujours, merci Dolores! [Ni vu ni connu]

«Plusieurs carnetiers y commettent la chronique, dont bibi.» Ma foi, avec Sylvain Carle en plus... sont-ce les carnetiers qui se sont donné la main pour rejoindre plus de lecteurs !?



Page allégée
J'ai finalement allégé ma page d'ouverture en enlevant tous les fichiers outline et autres gadgets, ne gardant que les liens vers les catégories et liens de navigation et la liste des abonnements XML. Le temps de chargement était devenu tellement lent... Prochaine étape : déporter la liste des abonnements sur une autre page et... enlever les commentaires ??



Des ressources et des communautés

Guerrilla knowledge management. I've just become aware of a website created by Greg Searle devoted to Guerrilla Knowledge Management. This consists of a weblog, articles and other resources around growing the use of Communities of Practice. There's a fair bit of good stuff... [Column Two]

Un site consacré au développement (agressif ?) des communautés de pratique ! Des adresses, des réflexions, des outils commentés. Mais aussi un site développé avec le logiciel Simplify , de la firme canadienne Tomoye

J'ai fait le petit 'product tour' en format flash... et ça donne le goût ! La communauté internationale des chercheurs et développements concernant la pêche... utilise ce petit logiciel. Enfin, petit. Je n'ai pas le prix...

Mais des logiciels il y en a un et deux... Tirés d'une recherche de E. Wenger, j'ai rassemblé les quelques liens conduisant à des ressources logicielles de soutien aux communautés de pratique...  et je pense que Simplify n'y est même pas !!

Heureusement Wenger nous dit bien que c'est l'aspect humain qui est principal dans le développement de ces communautés. Son bouquin Cultivating Communities of Practice est à cet égard plus qu'éloquent : les questions technologiques et de gestion d'information auxquelles on réduit trop souvent le knowledge management  y sont nettement secondaires. Les communautés de pratiques (ou de métier) sont essentielles à la préservation, l'exploitation et au développement du capital connaissance des entreprises, celui-ci étant constitué de savoirs tacites et explicites.

Une partie seulement des savoirs pouvant être traduite en mots et codifiée... il faut une communauté vivante pour que telle ou telle base de connaissance soit utile et utilisée. J'y reviendrai.



  Samedi le 9 novembre, 2002
Stewardship

Doit-on vraiment traduire cela par "maintenance" ?? Comme dans Knowledge Stewardship (utilisé par Wenger et al) ou encore Regional Stewardship... Il y a dans le concept de stewardship l'idée de servir mais un peu comme on l'entend en parlant des grands commis de l'État... non ?

C'est pas tout à fait l'entretien ménager... à quoi l'on réduit siouvent le rôle du concierge, de ce côté de l'Atlantique. La conciergerie du savoir ? :-(

 



Première conférence ?

En mai dernier, je crois, l'Académie européenne de management tenait son colloque dont un des thèmes était "Trust within and between organizations". Je l'annonçais ici en octobre ! Et, en passant Seb, j'ai pu retrouver cette page grâce à mon petit moteur (gratuit) de recherche Atomz ;-)

The First International Conference on Trust Management. This interesting-looking conference has recently showed up on my radar. It will take place in Heraklion, Crete, Greece, 28-30 May 2003. The proceedings will be published by the Lecture Notes in Computer Science (LNCS) series of Springer Verlag. According to the call for papers, the conference aims:

- To facilitate the cross-disciplinary investigation of fundamental issues underpinning computational trust models by bringing together expertise from technology oriented sciences, law, philosophy and social sciences.
To facilitate the emergence of widely acceptable trust management processes for dynamic open systems and applications.  (...) [Seb's Open Research]



De l'exercice, même peu

More good news on exercise. Salt Lake Tribune - A new study found that even modest exercise changes the size and density of cholesterol-carrying proteins so they do less damage. And the benefits occur even if people's total amount of cholesterol and their ...
Even modest exercise may have cholesterol benefits CNN
Duration, not intensity, of exercise key to lower cholesterol USA Today
Discovery Channel - News24 - The Globe and Mail - Internet Wire (press release) - and 88 related » [Google Health News]

Une première citation tirée d'un abonnement aux nouvelles Santé de Google : la même nouvelle, issue de la publication d'un résultat de recherche dans le New England Medical Journal, reprise et commentée largement. Et Google a fait le travail de collecte pour nous !

Incidemment cette question de l'effet positif de l'exercice sur la santé, même à petite dose, devrait un jour avoir des retombées sur les interventions de présention et d'éducation sanitaires. Il n'y a pas si longtemps les promoteurs de la bonne santé exigeaient 45 minutes d'exercices "violents" (entrainant la sudation) au moins 3 fois la semaine. Si tu n'étais pas prêt à y aller autant que ça, ça valait pas la peine.

On s'aperçoit aujourd'hui que de se rendre au travail (ou à l'épicerie) à pied... de prendre une marche après le souper... ça compte. Tant mieux ! On pourra convaincre plus de gens de passer des bonnes intentions à l'acte. Réduisant ainsi la dissonnance cognitive et augmentant l'estime de soi, c'est le cercle vertueux qui s'amorce !



  Vendredi le 8 novembre, 2002

Le chroniqueur Michel Dumais collabore depuis ce matin à la rédaction de BRANCHEZ-VOUS.com. Il y traitera plus particulièrement l'actualité informatique. Sa collaboration vient notamment compléter celle de Jean-Charles Condo, qui gère depuis plusieurs années notre rubrique Logiciels et couvre désormais, en plus, l'actualité d'Internet et des technologies.

Est-ce pour cela que son carnet est inaccessible depuis 2 jours ? ;-)



Clin d'oeil

Intelligence économique (IE), infoguerre, agents intelligents, veille.com, Guerreco.com

Tout ça c'est bien beau dans le monde de la compétition... enfin, beau... mais pour s'adresser au secteur public, ne devrait-on pas offrir un service eveille.com ??



  Jeudi le 7 novembre, 2002
Tous ces agrégateurs

RSS Readers - handy list but who needs a reader when. RSS Readers - handy list but who needs a reader when there's the Harry Potter Automatic News Aggregator... [Semantic Web Blog, featuring RDF]

Intéressants ces agrégateurs... pour ceux qui ne bloguent pas avec Radio... ou qui n'ont pas de carnet. Mais justement, est-ce que l'agrégation de nouvelles n'est pas une manière propre aux carnetistes ?



  Mercredi le 6 novembre, 2002
Infomag.ca

Tiens, un magazine Internet franco-canadien (ou pourquoi pas canadien français !). On y présente 36 projets de communautés virtuelles francophones. Une trouvaille de [Les coups de langue de la grande rousse]

 



Livres, collections, prêts de documents... en code libre

Un système de gestion de librairie en code libre... J'en parle à l'agent d'info du CLSC !

Koha. From the website: "Koha is the world's first free Open Source Library System. Made in New Zealand by the Horowhenua Library Trust and Katipo Communications Ltd, the Koha system is a full catalogue, opac, circulation, member management and acquisitions package. To our knowledge Koha is used by public libraries, private collectors, university faculties, not for profit organisations, churches, schools and corporates." By Various authors, October, 2002 [Refer][Research][Reflect] [OLDaily]



  Mardi le 5 novembre, 2002
Une plume au chapeau de la Rousse !

Je ne sais plus comment on l'appellera... la Très Grande Rousse ? ;-p

Bravo pour la citation dans la Cyberpresse, la chronique suivie de Bruno Guglielminetti. Faut dire que la pièce était substantielle et le carnet bien rempli, soit dit en passant !

Incidemment je me disais en parcourant rapidement (j'étais dans le rush des derniers préparatifs) le magnifique billet : j'espère qu'elle en fera une 'histoire', c'est à dire un texte de référence qui n'ira pas sombrer dans les dédales du calendrier passé... Ce serait l'occasion d'ouvrir une section documents ou trophées ;-) ?



Le Web sémantique...

    « (...) Going out on a limb here, but imagine a practical example: "Hello computer, find me 2 roundtrip tickets for 7 days anytime in the next 10 weeks, for under US$300 each, to a vacation spot where the weather this time of year is usually warm and sunny, the exchange rate is better than 3 to 1 US dollar, and is rated as better than average by Ann Arbor, MI bloggers." 
    «Assume my semantic web client knows some URLs to airlines, to international weather services, to exchange rates, and to vacation spot reviews in weblogs in Ann Arbor, MI. Assume that there are schema available for the things these URLs describe. Assume that my semantic web client can parse my natural language query.
   
«So, it takes my request, goes out and snags the URLs appropriate to the various topics involved. Once it has all it need to process the data in each URL, it can find me the answer to my query, based on data pulled from all over the place.» 

0xDECAFBAD: What the frell is the Semantic Web. 0xDECAFBAD: What the frell is the Semantic Web [Semantic Web Blog, featuring RDF]

Data Modeling, Semantic Gossiping (oui, oui !), Ontology Engeneering... voir le numéro de décembre du SIGMOD record [semanticweb.gr]

Autrement dit... on parle de Web sémantique dès lors qu'on tente d'extraire de sources différentes (ex: données cartographiques ou météorologiques, de circulation, sur l'état du réseau de communications...) pour les intégrer en un flot cohérent. Voir les exemples du "Semantic Web Challenge".



Une assemblée d'aînés engagés

A picture named 4nov_1.jpgQuelques 125 personnes présentes au dîner, certainement 150 durant la journée, le député fédéral Ménard, la député Harel, le conseiller municipal Larrivée... Les retraités sont choyés par les élus !

Faut dire que ce n'était pas une assemblée de l' «âge d'or» ordinaire : la Table de concertation 3e âge rassemble à tous les 2 ans représentants d'associations, de comités de locataires de HLM et de résidences... de services aux aînés...

Le point sur des projets (présentation PP en format PDF, 1,4 Mo) qui tiennent à coeur les têtes blanches du quartier : la Maison des aînés (projet Accès-Logis, volet 2); des services des caisses et banques adaptés aux aînés...

Le choix de 16 représentants des différents secteurs.

On a même fait tirer à la fin de la journée un ordinateur, offert par InserTECH !

Ouf !