épave sous le ciel de Charlevoix

L

À trois reprises, au cours des deux dernières semaines, je suis allé photographier cette épave, dans la baie de St-Paul.

L’Accalmie, c’est le nom du bateau qu’on voudrais bien transformer en un petit bar… mais je le trouve très bien comme ça !

Quelques jours de randonnées, de photographie et de plein air à Baie St-Paul, Tadoussac, Québec. Je vous présente ici les premières des quelques 1300 photos prises au cours de ces 10 jours. Je reviendrai avec d’autres extraits.

manger son Big Mac dans son char climatisé

482 ZCE – Je n’avais pas mon appareil photo de poche pour prendre ce jeune couple en train de déguster son Big Mac dans leur luxueuse Infinity, toutes fenêtres fermées… alors qu’il faisait dehors une température tout à fait clémente… Je n’ai pu que prendre le numéro de leur plaque. La prochaine fois j’aurai mon appareil.

déterminants et inégalités de santé

Une évaluation (méta-analyse : addition des résultats d’autres recherches) des effets mesurables sur la santé des déterminants sociaux et environnementaux, sur les aspects suivants :

  • Housing and regeneration
  • The work environment
  • Unemployment and Welfare
  • Access to health and social care
  • Transport and health
  • Agriculture and food
  • Water and sanitation
  • Education

Un document de 102 pages (Tackling the wider social determinants of health and health inequalities: evidence from systematic reviews) mais le rapport lui-même fait 57 pages, le reste est constitué d’une présentation détaillée des sources et de la valeur (solidité) de leurs résultats.

flublogia

Je rencontre ce terme pour la première fois « flublogia » – autrement dit le réseau des blogs sur les pandémies (H1N1 et H5N1) dans le fil d’une alerte Google créée il y a quelques années sur le terme « communauté de pratique ». Ce billet de Lyne Robichaud, une trifluvienne qui parle de « [l]a communauté de pratique francophone flublogienne » !

C’est vrai que les outils sociaux tels blogues, twitters, forums sont bien adaptés pour faire circuler, vite, des informations et appels… Mais ce ne sont pas des outils très « top-down », la manière officielle de communication en contexte pandémique, comme se plaisent à le rappeler les documents officiels (internes) du MSSS. Probablement le « top-down » est-il essentiel à l’intérieur du réseau public, alors que le mode plutôt horizontal des blogues et autres logiciels de communication du Web 2.0 est, lui, essentiel à une véritable mobilisation populaire.

Quelques sources tirées de ce « flublogia » : un ensemble de forums (des dizaines) Zone grippe aviaire et porcine; ici les messages de la dernière journée; le Avian Flu Diary; le Flu Wiki et le Flu Wiki Forum; Scott McPherson; Lyne Robichaud; et les sources assemblées en un flux (avec pipes.yahoo) sous le nom Flublogia.


intervention auprès des très jeunes

On a parlé, et on parlera encore de l’intervention auprès des très jeunes enfants notamment pour les préparer à l’entrée à l’école… pour combler le déficit que certains groupes, quartiers ou voisinages ont démontré en termes de « maturité scolaire« .

Un article récent de Jonah Lehrer* dans le Globe de Boston met l’accent sur le « grit« , la persévérance, comme principal facteur de succès. On pourrait sans doute faire un lien avec la résilience, cette faculté de rebondir malgré l’échec… En cherchant à répondre à la question : est-ce qu’on peut enseigner la persévérance ? Lehrer  réfère à cette expérience menée dans 12 écoles de New York où l’on a simplement félicité différemment les enfants après un premier test : pour leur intelligence, dans un premier groupe, et pour leur effort, dans un second. Vous vous en doutez, les enfants du second groupe ont mieux réussis lors d’un second test (plus difficile que le premier) et ils se sont améliorés notablement (de 30%)  lors d’une troisième épreuve de même niveau de difficulté que la première. Alors que le groupe ayant été félicité pour son intelligence lors du premier test a vu son résultat chuter de 20% au troisième test.

De quoi réfléchir sérieusement à la manière dont on encourage ses enfants (et petits-enfants) ! Non seulement « T’es bon, bravo ! » mais aussi « Tu as bien travaillé ! Bravo, recommence encore ! »

La persévérance dans l’effort. Et l’intervention en jeune âge. Lehrer réfère à l’étude de Perry Preschool et aux travaux de James J. Heckman qui ont mesuré la valeur à long terme pour la société d’un tel investissement auprès des jeunes de milieux défavorisés. Pour une introduction aux travaux de Heckman; un document plus élaboré (pdf 98 pages) de Heckman et Masterov (2007) : The Productivity Argument for Investing in Young Children.

* Ce Lehrer est journaliste dans différentes revues (Seed, Wired) et journaux, mais aussi le blogueur de Frontal Cortex.

données diverses

articles sur H1N1

Le blogue Somatosphere publie un billet sur une série d’articles publiés par la revue Medical Anthropology concernant la couverture mediatique et la pandémie. Seuls les abonnés ont malheureusement accès au contenu de la revue en question. Mais les extraits semblent suffisants pour donner une bonne idée du contenu des articles. Je vais voir si la santé publique de Montréal est abonnée à cette revue. Peut-être pourrais-je avoir copie…

Mais la première source citée par Somatosphere me fait connaître un blogue Effect Measure, consacré à la « progressive public health » qui publiait il y a quelques jours un article sur la question : Swine flu this fall: turbulence ahead. Et aujourd’hui un autre : Predicting swine flu in the fall: nothing is obvious.

Ajout : le nouveau site du Center for Desease Control (CDC) américain consacré au H1N1