un film par jour !


C’est vrai, vraiment vrai : il y a un nouveau petit film à chaque jour (de la semaine) sur le site PIB L’indice humain de la crise. Et chaque vidéo de 3-4 minutes est de grande qualité. Le dernier sur l’industrie du camionnage Guilbault, celui de ce couple de fermiers de Sherrington, ou encore celui d’un père avec ses deux enfants au magasin Partage dans Rosemont, cette ex-rédactrice du magazine Chatelaine qui fait maintenant dans la pige à domicile…

Ce sont des bijoux ! On devrait en montrer au moins un ou deux, chaque soir, aux nouvelles… et ce n’est pas déprimant ! Enfin, la plupart ont un message de résilience, d’espoir…

performances économiques et progrès social

Une commission, présidée par Joseph Stiglitz, lui-même conseillé par Amartya Sen, deux prix Nobel d’économie, avait pour mission de déterminer les limites du PIB en tant qu’indicateur des performances économiques et du progrès social.

En février 2008, M. Nicolas Sarkozy, Président de la République française, insatisfait de l’état actuel des informations statistiques sur l’économie et la société, a demandé à MM. Joseph Stiglitz (Président de la Commission), Amartya Sen (conseiller) et Jean-Paul Fitoussi (coordinateur) de mettre en place une commission qui a pris le nom de Commission pour la Mesure des Performances Économiques et du Progrès Social (CMPEPS).

Son rapport (324 pages) est disponible depuis le 14 septembre 2009.

<Ajout>Il semble que le site de la commission soit hors-ligne depuis un certain temps… et donc le rapport aussi. Le voici donc, gracieuseté de Gilles en vrac… !</Ajout>

chantier sur la social-démocratie

Un événement de lancement aura lieu le 10 décembre à 19 heures, simultanément en vidéoconférence, aux salles de l’ÉNAP à Montréal (4750 Henri-Julien, amphithéâtre du rez-de-chaussée), à Québec (555 boul. Charest Est, local 5112) et à Gatineau (283, Alexandre-Taché. Aile D, local 20425).

Conférence de Gilles Gagné, présentation des responsables d’axe et débat avec la salle.

J’en ai glissé un mot en juillet dernier, en présentant le texte d’appel à un tel chantier lancé en mai dernier par Benoît Lévesque, Michel Doré, Marilyse Lapierre et Yves Vaillancourt sur le blogue Oikos.  Hé bien on y est ! Le site web du Chantier pour une social-démocratie renouvelée. Le 10 décembre, 19h, à Montréal, Québec et Gatineau en même temps !  La qualité du document pousse à l’action…

santé primaire et services communautaires

La vision d’avenir en matière de santé primaire (Our vision for primary and community care) publiée par le Département de santé anglais. On y met l’accent sur

  1. la promotion de la santé, particulièrement avec un grand programme d’évaluation (assessment) de la santé cardiovasculaire des 40-74 ans déployé par les omnipraticiens mais aussi les pharmaciens et autres services;
  2. l’amélioration de la qualité, mesurée en termes d’effets sur la santé plutôt que de procédures effectuées;
  3. les choix offerts aux usagers : choix de la clinique (le financement suivant le client); choix de plans de services individualisés pour les malades chroniques; et expérimentation d’un “budget santé”.

Il est question d’une meilleure articulation entre les services de santé et sociaux (tiens tiens…); d’ici 2010 toutes les personnes souffrant d’une maladie chronique (y compris les personnes avec problèmes de santé mentale) devraient se voir offrir un plan personnalisé de services adapté à leurs choix et préférences (tailored packages of care to meet their individual requirements and wishes). Des expériences dans le domaine des services sociaux où l’on a donné plus de pouvoir aux bénéficiaires sur leur “budget de services” incitent à développer des projets pilotes semblables dans le domaine des services de santé.

Experience with direct payments and individual budgets in social care has shown the benefits of giving people greater say over how public resources are used to provide their individual care. We want to test if we could achieve the same benefits for people with complex but predictable health and social care needs. We will work with patient groups to pilot individual budgets to allow people with long-term conditions greater control over how NHS funds are used. Extrait de What it means for local governments. (pdf) (Voir section 4.30 du document principal – pdf) [voir aussi éditorial du BMJ]

le nous

Gore lance sa (méga) campagne autour du We… (we can solve it, we can do it…). S’appuyant sur une coalition de forces politiques diverses, de groupes écologiques et sociaux, de marketing… saura-t-il rallier les forces et changer les opinions suffisamment (rapidement) pour faire la différence ? Finalement, son échec politique comme président servira peut-être une plus grande cause !

Le temps n’est plus au scepticisme ! Est-ce à dire qu’il faut avoir la foi ?! Non, la simple certitude que le plus petit geste prend un sens différent quand il s’inscrit dans un mouvement pour devenir une norme, une culture ou pour changer celle-ci.

l'art pop renouvellé

1194126528.jpgCe buste de squelette

a été réalisé (à partir d’une peinture de Van Gogh)

par le photographe Chris Jordan,

par l’addition, justaposition de milliers d’images de

1194126677a.jpg

paquets de cigarettes.

Mais il faut voir aussi (même lien) les millions de cellulaires, d’habits de prisonniers, de bouteilles de plastique qu’il a aussi photographié. Hallucinant !

2008 : réseaux sociaux portables ou ouverts ?

Facebook Disabled My Account: “Robert Scoble was kicked off Facebook ‘for running a script’. Later that day, he discovered dataportability.org and became a convert to open social networks. He writes, ‘I am working with a company to move my social graph to other places and that isn’t allowable under Facebook’s terms of service.’ This, I think, is a pretty clear message from Facebook to the effect that it thinks it owns your data. Interestingly, it deleted Scoble’s account from its system – as he notes here, Facebook can delete your information if it wishes.” (Via Stephen’s Web ~ OLDaily.)

Les quelques moments que j’ai passé sur Facebook ces dernières semaines n’ont fait que confirmer ma première impression : un espace rempli de gadgets parfois sources de “addwares” et autres malwares. Peut-être sera-t-il possible d’ici peu de créer le même genre de réseautage mais de façon plus ouverte, où aucune compagnie ne s’approporiera de mon carnet d’adresse (après l’avoir importé de Gmail, comme c’est le cas de Facebook) mais où il me sera possible d’exporter où je veux et quand je veux les contenus de ma création.

Mais j’ai bien les gadgets quand même… Ceux qui sont utiles, comme plusieurs de cette liste (PDF) créée par Jane Hart des cent meilleurs outils d’apprentissage en ligne.