évaluation de l'action communautaire et préventive

Tombé par hasard (pas tant que ça, vu le temps que j’ai passé ces derniers jours devant l’ordi !) sur ce site belge de l’APES, puis sur cet ensemble de documents Powerpoint portant, pour plusieurs, sur l’éducation pour la santé. Voir les nouveautés (j’ai eu de la difficulté à m’y retrouver dans ce site) !

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

2 réflexions au sujet de « évaluation de l'action communautaire et préventive »

  1. Bonjour,

    Je fais partie de l’équipe de l’APES-ULg. Je note que vous avez eu des difficultés à vous y retrouver sur notre site. Pourriez-vous m’expliquer quelles ont été vos difficultés, ce dans l’optique d’améliorer nos services ?

    Bien à vous,
    G. Absil, APES-Ulg

  2. Cela fait un bon bout de temps que j’ai visité votre site. Je viens d’y retourner et je me demande… Vous y avez fait des changements importants depuis janvier 2008 ?

    À première vue, ce qui m’avait irrité est peut-être lié au fait que les documents ou ressources (notamment dans la partie « articles scientifiques et rapports ») sont classées par type (contenant) plutôt que par thème (contenu). Dans mon esprit, que ce soit un article, un Powerpoint ou un « document », ce sont tous des outils, des ressources pouvant servir à la réflexion sur une question, un sujet d’intervention. Comme vous le reconnaissiez vous-même sur le site « Toutefois ce classement est arbitraire, si bien qu’il vous est conseillé de passer en revue plusieurs rubriques ».

    Peut-être aussi aurais-je voulu avoir une « théorie de la santé » qui organise les informations et programmes… ce que notre propre réseau de santé publique ne peut non plus fournir vraiment, son classement de priorités en 6 axes reflétant plus l’architecture des équipes et programmes d’expertise développés historiquement que l’application d’une conception structurée de la santé (par exemple les déterminants de la santé). Non, ici je suis sans doute trop sévère : ils reflètent en partie une telle conception…

    Espérant que ces commentaires succincts vous seront utiles,

Qu'en pensez vous ?