Gilles en vrac… depuis 2002

résilience des communautés

En lisant une annonce sur le site de DEMOS, qui présente une série (à venir) de conférences qui seront diffusées en ligne (baladodiffusion ou podcast) à compter du 16 janvier, sur le thème : Building Community Resilience: The Voluntary Effect, je me suis demandé si on ne pouvait pas faire la même chose ici. Document PDF 104 pages sur le sujet.

Dans le sens de faire connaître les initiatives qui ont ou auront un effet positif dans le contexte difficile à venir, des initiatives qu’il serait utile et profitable de diffuser, reproduire, multiplier. Autrement dit, on le sait qu’on s’en va « dans ‘marde« … autant mettre nos bottes et s’équiper ! Pourquoi pas se préparer à faire circuler rapidement ces exemples de projets et idées pertinentes ? Le site web du RQIIAC pourrait servir de plate forme… ce serait sans doute l’occasion de dynamiser son contenu, sa mise à jour.

Incidemment, Kevin Harris, animateur du site Neighbourhoods, commentait en quelques mots sur un blogue du Guardian, la parution récente (6 janvier) d’un rapport sous forme de Guide pour une interaction sociale significative (Guidance on meaningful interaction: How encouraging positive relationships between people can help build community cohesion).

Communautés cohésives, résilientes…

Par ailleurs, puisqu’on parle de rapports en provenance d’Angleterre : un message reçu ce matin de la liste du RQIIAC comportait un lien vers une publication… qui ne fonctionnait pas. J’ai donc cherché… et ça donne ceci :

Public Services and the Third Sector: Rhetoric and Reality: Government Response (28 pages). Le premier volume du rapport (99 pages) intitulé Public Services and the Third Sector: Rhetoric and Reality. Ou le second volume, (soient les 296 pages d’annexes), portant le même titre.


Publié

par

Commentaires

3 réponses à “résilience des communautés”

  1. Salut Gilles!
    Merci pour ton mot!
    Je vois que tu poursuis tes recherches souvent fort intéressantes!
    Bonne continuation! 🙂
    P.S. Je vois que tu es sur WordPress. Blogvie me semble une version appauvrie de WP. Faudrait que je migre encore!!!

  2. Gilles

    Mais pourquoi tu ne te procures pas ton nom de domaine : tu pourrais loger chez moi (pour quelques sous), à ton enseigne… ou déménager où tu voudrais, sans jamais changer d’adresse publique !

  3. johanne fillion

    Bonjour Gilles,

    J’aimerais avoir plus d’infos sur ce commentaire.

    Viens me voir.

    J Fillion

Qu'en pensez vous ?

%d blogueurs aiment cette page :