le pouvoir, l’argent et…

En lisant en parallèle ce tome de Fukuyama (The origins of political order,retraçant l’origine des structures politiques) et cet autre de Ridley, The rational optimist, qui met l’accent sur les échanges (et la division du travail qu’ils favorisaient) comme condition d’émergence des sociétés humaines…… je me suis dit que ni l’un ni l’autre ne met assez l’accent sur cet autre élément structurant des échanges et rapports sociaux  : le sexe. C’est Fukuyama qui m’y a fait penser en soulignant que les échanges (et conflits) entre tribus portaient parfois sur les échanges (ou vols) de femmes (et dotes).

Ridley n’en a pratiquement pas parlé, et je suis rendu à moitié de son livre. Pourtant, dans le monde tribal des chasseurs-cueilleurs, l’obligation d’exogamie imposait des relations avec des groupes, ou tribus éloignés.  Ces échanges se faisaient entre des groupes plus ou moins étrangers, et de manière plus ou moins volontaire ou égales. Bien que dans un contexte de relative stabilité des relations, les échanges de femmes et de dotes devaient s’équivaloir, puisque la dote reçue avec la fille de tel clan, sera bientôt donnée en retour pour marier sa propre fille.

L’importance de cette dimension d’échanges d’épouses accompagnées de dotes, dans les pratiques économiques et politiques des sociétés primitives me semble sous-estimée (jusqu’ici dans ma lecture des deux bouquins). Le pouvoir, l’argent et le sexe : trois sources de conflits mais aussi trois puissants vecteurs de l’action.

masculinité éprouvée

Une réflexion amorcée aux alentours du 8 mars, mais dont j’ai retardé la publication parce que je ne voulais pas que mon titre soit interprété comme le refrain de l’homme “opprimé”… loin de là. Je plaide plutôt pour le retour d’une masculinité éprouvée au cours des centaines de millénaires de l’évolution d’homo sapiens.

Un autre livre, écrit par une femme, décrivant la difficile adaptation des hommes à la montée des femmes vers l’égalité de statut, vers l’autonomie financière… Entrevue dans TG&M; article dans le WSJ.

Mais pourtant, ce statut social de pourvoyeur, de protecteur, de « supérieur »… ne s’est imposé que depuis la sédentarisation des humains… depuis que le développement de l’agriculture et l’élevage ont permis à l’homme de s’émanciper de l’incertitude de la chasse. Le mode de production de type “chasseur-cueilleur” avait dominé le développement de la culture et du phénotype humain pendant la plus grande partie de son émergence, soient des centaines de milliers d’années, pendant lesquelles les femmes avaient un apport aussi important (sinon plus) que les hommes à la survie de la famille, du clan. Comme je le disais, en terminant la lecture de Mothers and Others,

Les hommes (humains) ne seraient pas devenus ce qu’ils sont sans avoir partagé la charge (et le plaisir) des soins à apporter aux enfants. Un partage entre femmes de générations différentes (grand-mères, sœurs, filles) et entre hommes et femmes… Cela durant une période de temps beaucoup plus longue (dix fois, cent fois plus longue) que celle, récente, qui a vu la famille nucléaire et la filiation paternelle circonscrire à la fois le rôle des femmes et le milieu formateur et de support (Mothers and others) sur lequel les jeunes enfants peuvent compter.

Depuis quelques milliers d’années les sociétés humaines se sont sédentarisées, urbanisées, industrialisées… Continuer la lecture de « masculinité éprouvée »

pot-pourri du lundi

À propos du recensement, encore. Dans les débats entourant la funeste décision de M. Harper, on a cité souvent la revue The Economist et son article sur la disparition des recensements (Leviathan’s spyglass : the traditional census is dying , and a good thing too) où la revue réputée donne une liste de pays qui sont sur le point d’abandonner leur “recensement long” ou encore qui ne l’ont jamais eu. Pourtant, ce qu’on ne dit pas, c’est que les relations  dans les “bases de données” qui permettent de se passer de ce recensement sont probablement beaucoup plus intrusives que le recensement canadien l’a jamais été. Les aficionados de la vie privée conservateurs préfèreraient-ils devoir s’inscrire au registre municipal à chaque fois qu’ils changent d’adresse ??

Les édulcorants artificiels font engraisser ! On se prive de boissons avec du “vrai sucre” et on se force à aimer les boissons à l’aspartame et autres édulcorants… mais ces produits viennent interférer avec les mécanismes de satiété… De l’American Scientific, par Frontal Cortex.

vers le site (français) du projet GenographicSur les traces des premières hordes humaines sorties d’Afrique… Un article du site de la revue SEED (défunte revue ? – son dernier numéro date de plus d’un an) laisse entendre que les dessins des grottes de Lascaux pourraient contenir des indications astrologiques. Ce qui me fait redécouvrir ces grottes magnifiques à travers ce site que je ne connaissais pas. Les premières tablettes de mathématiques, ou calendriers lunaires ?

Ce site du National Geographic, reprenant de manière graphique et animée les conclusions d’un projet de recherche génétique auquel se sont associés volontairement plus de 78 000 individus dans le monde : l’Atlas du projet Genographic. Il vaut la peine de jouer un peu avec ces cartes… et cliquer (en bas à droite) sur “Marqueurs génétiques” pour faire apparaître une liste… cliquez sur l’un des marqueurs et vous aurez ainsi le parcours, sur la carte, réalisé par les porteurs de ce marqueur ! Vous pourrez vous déplacer sur la carte d’un marqueur à l’autre… Continuer la lecture de « pot-pourri du lundi »

de mères et d’autres

Je viens de terminer la lecture d’un livre passionnant… et je me demandais ce qui pouvait bien intéresser d’autres lecteurs, peut-être un peu moins éclectiques que moi, dans ce pavé de 300 pages bien tassées. Un livre que le professeur J. Fraser Mustard citait avec enthousiasme lors de sa présentation aux JASP (voir le dernier vidéo) de mars dernier [sa présentation en PPT].

Pourquoi l’étude des formes ancestrales de la maternité, ou plus généralement des formes collectives de l’éducation et des soins apportés aux enfants qu’on peut déduire de l’analyse de la culture des sociétés traditionnelles de cueilleurs et chasseurs, mais aussi de l’éthologie des primates et d’autres espèces animales… pourquoi cela aurait-il quelqu’importance pour l’orientation de la société d’aujourd’hui ?

Les solides arguments avancés par Sarah Hrdy ramènent à leur juste dimension les prétentions de certains politiciens, anthropologues ou autres savants prompts à définir la “nature humaine” et en particulier la place et le rôle des femmes dans les sociétés humaines. Le sous-titre du volume : l’origine évolutionniste de la compréhension mutuelle (the evolutionary origins of mutual understanding) donne une idée de la largeur de vue déployée par l’auteure. Continuer la lecture de « de mères et d’autres »

Levi-Strauss est mort

À cent ans, le “père du structuralisme” en aura vu de l’eau couler sous et sur ses structures…

See the coverage in the New York TimesLe MondeLe FigaroThe Atlantic Wire, and an extensive obituary by Maurice Bloch in The Guardian.

Tristes tropiques. La pensée sauvage…