pondérer pour comprendre

Un document que j’ai fait il y a quelques mois, suite à la lecture du rapport Perte d’autonomie liée au vieillissement (PALV) : Portrait des indicateurs du tableau de bord stratégique 2005-2006. Je voulais « en découdre », sur le coup, avec les auteurs qui utilisaient une méthode de pondération très grossière du nombre de personnes âgées de 75 ans et plus, supposément pour tenir compte de facteurs socioéconomiques… Mais la pondération finit par masquer plus que révéler les réalités.

Surtout que la variable (une des deux) utilisée pour pondérer le nombre de personnes de 75 ans et plus sur les territoires de CSSS est l’élément de mesure de l’incapacité produit par Statistique Canada, une variable sur laquelle j’avais déjà éprouvé assez de doutes pour téléphoner à Ottawa et m’entretenir un bon quart d’heure avec l’auteur de la recherche… Alors quand j’ai lu qu’on avait utilisé cette variable… Bon, je voulais creuser, faire des croisements… en fait j’aurais bien voulu développer un autre indicateur. Mais c’est pas si facile ! J’ai quand même accumulé quelques données, qui pourraient éventuellement servir. Mon premier objectif étant de dénoncer l’utilisation de l’incapacité, parce que cette variable est trop biaisée culturellement. Voir le petit texte Pondérer pour comprendre, pour rendre comparable (pdf, 5 pages)

nouveaux albums

Quelques albums récemment déposés sur Flickr.

Une série que je compte poursuivre, à temps perdu, sur les stations de métro à Montréal (actuellement, l’album ne comprend que 14 photos).

Un ensemble de photos prises lors de l’anniversaire de Marc-Olivier avec quelques amis, dont certains avec de jeunes enfants…

Glaces bleues, grises, roses… et quelques photos prises lors d’une excursion récente à St-Jean-Port-Joli.

Et puis une soixantaine de photos tirées de 4 parties du championnat régional de basketball tenu en fin de semaine au Collège Jean-Eudes.

porte-documents d'Acrobat

pyramidesLa dernière version du logiciel Acrobat Pro (en fait c’est depuis l’avant dernière) permet de créer des « portfolio » ou porte-documents incluant plusieurs documents pdf, mais aussi d’autres formats. La nouveauté avec la version 9 du lecteur Acrobat Reader, c’est qu’on peut lire des fichiers de format « flash », et donc animés, qui seront traités directement, sans besoin d’autre logiciel. La mise en forme permet aussi de soigner la présentation, d’introduire les documents… J’ai fait un premier essai : le (premier) porte-documents de l’Observatoire populationnel. Attention, il fait 52 Mo.

Pour pouvoir le voir correctement, il faut le télécharger sur votre ordinateur (plutôt que de l’ouvrir dans votre navigateur web) et l’ouvrir avec l’utilitaire (gratuit) Acrobat Reader 9.

savoirs experts en DC

Au sortir de la rencontre de lundi dernier, où la direction de la santé publique de Montréal avait invité les organisateurs communautaires des CSSS et les cadres locaux responsables de santé publique… j’avais en tête, de manière ambiguë, la question des relations entre savoirs experts et savoir généraliste. Nous avions discuté du développement communautaire (DC) à partir d’une proposition de cadre de référence… mais sans vraiment discuter du cadre de référence.

La rencontre s’est déroulée dans une atmosphère presque sereine, alors que les parties en présence avaient plutôt traditionnellement tendance à se regarder en chiens de faïence ! On sentait le responsable de la rencontre marcher sur des œufs en début de journée, cherchant un autre terme que « cadre de référence » pour dire que le document proposé ne prétendait pas à plus d’autorité qu’il n’en avait… pour dire que l’important était le processus qui s’amorçait.

Depuis quelques temps j’ai été amené à travailler de plus près avec plusieurs personnes de la santé publique de Montréal. Des personnes qui peuvent parfois être « intimidantes » par leur côté expert… mais dont on découvre assez rapidement la dimension « passionnée » de l’expertise, pour peu qu’on ait l’occasion de les entendre. Sans doute ai-je une certaine facilité à transiger avec ces « experts »(formation en sociologie…). Ma responsabilité de l’observatoire populationnel, genre de dépôt d’informations et de données sur la population locale, m’a amené à ces transactions plus fréquentes.

Le débat entourant la question du développement des communautés est sain et nécessaire, considérant l’importance reconnue à cette stratégie (ou ce domaine d’intervention) en regard des objectifs de santé publique, tels que définis depuis quelques années dans la politique nationale (québécoise) mais aussi réïtérés et renforcés récemment dans le contexte des travaux de la Commission de l’OMS sur les déterminants sociaux de la santé.

Continuer la lecture de savoirs experts en DC

écoles défavorisées

Écoles primaires et secondaires de l’Île de Montréal, classification de défavorisation (merci Christian). En complément de la carte de la défavorisation, et du guide l’accompagnant.

Ces classifications trouvent leur raison d’être dans la répartition des argents tirés de la taxe scolaire et affectés particulièrement au « rattrapage scolaire dans les milieux défavorisés ». Pour mieux s’y retrouver (ou s’y perdre !) voir les modalités de répartition entre les commissions scolaires.

photos d'OC

Prises à la rencontre tenue hier des organisateurs communautaires en CSSS dans la région avec les gens de la direction de la santé publique de de Montréal, quelques 56 photos témoignent des travaux et du sérieux mis à cette rencontre. Documents discutés… peut-être les suivis se trouveront-ils au même endroit ?

Un rendez-vous qui promet d’avoir des suites… il faut espérer en termes de rencontre de poursuite du dialogue, de la conversation comme disait d’entrée de jeu le Dr Lessard.

Mais aussi des suites en termes d’effets sur le projet de « cadre de référence » ou document d’orientation… on ne sait plus trop comment l’appeler. Quand à moi je préférerais un plan d’action, un plan de développement des collectivités, des communautés locales. Avant de se doter d’un « cadre de référence » qui a nécessairement une visée de stabilité, de moyen-long terme… peut-être vaudrait-il mieux continuer la conversation et s’assurer que nous parlons bien le même language… nous, les OC et la santé publique, mais aussi, les organisations communautaures et partenaires, sans lesquels il n’y a pas de développement communautaire possible, tout au plus un autre papier…

Pour ceux que ça intéresse… les photos ont été prises, pour la plupart, à une sensibilité de 4000 ISO ou plus, jusqu’à 6400. En fait la lumière est meilleure sur les photos qu’elle ne l’était dans la salle ! Je suis assez fier de mon D700 ! Pour voir le diaporama en grand format, si votre écran peut supporter une définition de 1900 pixels par 1000, cliquez sur l’icône au bas tout à droite de la barre des micro-images.