pot-pourri du lundi

À propos du recensement, encore. Dans les débats entourant la funeste décision de M. Harper, on a cité souvent la revue The Economist et son article sur la disparition des recensements (Leviathan’s spyglass : the traditional census is dying , and a good thing too) où la revue réputée donne une liste de pays qui sont sur le point d’abandonner leur « recensement long » ou encore qui ne l’ont jamais eu. Pourtant, ce qu’on ne dit pas, c’est que les relations  dans les « bases de données » qui permettent de se passer de ce recensement sont probablement beaucoup plus intrusives que le recensement canadien l’a jamais été. Les aficionados de la vie privée conservateurs préfèreraient-ils devoir s’inscrire au registre municipal à chaque fois qu’ils changent d’adresse ??

Les édulcorants artificiels font engraisser ! On se prive de boissons avec du « vrai sucre » et on se force à aimer les boissons à l’aspartame et autres édulcorants… mais ces produits viennent interférer avec les mécanismes de satiété… De l’American Scientific, par Frontal Cortex.

vers le site (français) du projet GenographicSur les traces des premières hordes humaines sorties d’Afrique… Un article du site de la revue SEED (défunte revue ? – son dernier numéro date de plus d’un an) laisse entendre que les dessins des grottes de Lascaux pourraient contenir des indications astrologiques. Ce qui me fait redécouvrir ces grottes magnifiques à travers ce site que je ne connaissais pas. Les premières tablettes de mathématiques, ou calendriers lunaires ?

Ce site du National Geographic, reprenant de manière graphique et animée les conclusions d’un projet de recherche génétique auquel se sont associés volontairement plus de 78 000 individus dans le monde : l’Atlas du projet Genographic. Il vaut la peine de jouer un peu avec ces cartes… et cliquer (en bas à droite) sur « Marqueurs génétiques » pour faire apparaître une liste… cliquez sur l’un des marqueurs et vous aurez ainsi le parcours, sur la carte, réalisé par les porteurs de ce marqueur ! Vous pourrez vous déplacer sur la carte d’un marqueur à l’autre… Continuer la lecture de pot-pourri du lundi

population en 2031

Il est intéressant de voir comment les projections de population sont faites par l’Institut de la statistique du Québec… par territoire de CLSC, s’il-vous-plaît !

On trouve cela et bien d’autres choses sur le site de statistiques du ministère de la santé et des services sociaux. Les projections de la population… mais aussi la production et l’utilisation des services, notamment de médecine (graphe ci-contre).

Par territoire de RLS (réseau local de service, correspondant aux territoires des CSSS) , ou par CLSC , les données sont disponibles en format Excel ou PDF (ici les deux territoires sont inclus dans le même document). On peut voir ici les composantes annuelles (mortalités, naissances, migrations) qui ont conduit aux projections de population.

Dans la foulée de mes explorations de ce site, je suis allé faire un tour sur celui de la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ) où l’on peut extraire des données par année et par type de services… De même le site Banque de données des statistiques officielles sur le Québec (BDSOQ) est une source riche à mettre à vos signets…

un plan… quinquennal

Difficile d’imaginer un plan quinquennal quand on a de la misère à voir trois mois d’avance à son agenda… quand on a besoin de toute son énergie pour « faire l’ordinaire »… Et lorsque le plan se veut celui d’une « direction transversale », c’est à dire une direction qui a plus un pouvoir d’influence qu’une véritable autorité… il apparaît difficile de faire des plans sérieux. Une direction qui, donc, intègre dans son plan des éléments épars, des professionnels qui ne se rencontrent jamais (ou pas souvent), qui travaillent autour d’objectifs et de clientèles dispersés… Déjà de faire la somme des contributions et pratiques actuelles et visées, en matière de santé publique, fut un exercice de haute voltige !

C’est toute la place faite à la prévention dans notre système médico-pharmaco-hospitalier qui rend la planification difficile. Il s’agirait donc d’une planification douce (soft) qui suggère, induit, anime plutôt qu’elle ne prescrit. Continuer la lecture de un plan… quinquennal

si les faits vous dérangent… oubliez-les !

C’est un peu – beaucoup – la logique à l’œuvre derrière la décision harperiste (ou serait-ce harperiote) de réduire le prochain recensement à sa portion congrue : les faits sont souvent inutiles et même parfois gênants pour un gouvernement conservateur : il faut expliquer les raisons de ses actions, alors qu’on a seulement des convictions profondes (que plus de prisons réduira le nombre de criminels… qu’une réduction de la TPS sera juste…). Comme le dit bien Jeffrey Simpson dans le Globe and Mail d’aujourd’hui : From consumption tax to foreign policy, from “tough on crime” to social policy, the Conservatives almost delight in ignoring what people experienced in the field have to say. Ce n’est pas tous les jours que j’abonde dans le sens de Simpson… mais il nous donne ici un beau petit papier… qui fait jaser, à en juger par les nombreux et intéressants commentaires.

En fait, je crois que Simpson s’est inspiré, sans le reconnaître – mais c’est là le privilège du journaliste d’opinion, d’un billet récent du blogue The Frontal Cortex : Political Dissonance. Jonah Lehrer y cite plusieurs recherches récentes qui montrent à quel point l’esprit humain a peu de respect pour la logique ou encore qu’il préférera de beaucoup trier les faits qui viennent confirmer une idée préconçue plutôt que de faire la part des choses…

Alors pourquoi faire un recensement quand on n’a que faire des données qu’il nous fournira ! Malheureusement l’étroitesse d’esprit partisane n’est pas une exclusivité des conservateurs… mais ceux-ci ont moins de scrupules à en utiliser sans vergogne les ressorts. Si je me souviens bien, c’est un peu ce que disait George Lakoff, dans son The political mind : a cognitive scientist’s guide to your brain and its politics. Je viens de retrouver ce petit bouquin délaissé pour d’autres lectures… il serait temps que je le finisse, peut-être !

l’ISQ et le recensement

[C]ompte tenu du caractère facultatif de la nouvelle enquête, une diminution des taux de réponse est appréhendée. Cela laisserait présager une perte de la fiabilité des statistiques produites, notamment celles portant sur des découpages géographiques fins ou sur des populations ou des sous-groupes de personnes pouvant bénéficier d’interventions de nature publique ou privée. De plus, certaines statistiques produites à la suite des recensements passés pourraient ne plus être publiées avec la nouvelle enquête. Or, ces informations sont souvent nécessaires pour la recherche et la prise de décision des différents acteurs de la société québécoise. [Recensement 2011 : impacts pour le Québec, Institut de la statistique du Québec]

Un commentaire (suivre le lien pour voir tout le communiqué) de l’ISQ qui se veut le résultat de son analyse scientifique de la nouvelle orientation concernant le recensement de 2011.

nouvelles de ville

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal publiait récemment son Guide sur le verdissement pour les propriétaires institutionnels, commerciaux et industriels. Un document de 42 pages bien fait ! Au moment où la première vague de chaleur accablante de l’été frappe Montréal (4 jours à plus de 30 — jusqu’à 35 — et les nuits à plus de 20, dont 3 à 24-26°) , il est bon de se rappeler qu’on n’a pas seulement à subir ces vagues… on peut aussi en diminuer l’impact et accroître la capacité de résistance de notre environnement, essentiellement en verdissant nos rues, toits, cours et stationnements ! On peut bien voir l’effet temporisateur des espaces verts sur ces cartes.

Un Bureau du Plan sera mis en place à Montréal pour diriger les travaux devant conduire à un nouveau Plan d’urbanisme d’ici 2013. Imaginer le Montréal de demain et améliorer le cadre de vie d’une métropole du XXIe siècle… Tout en tenant compte des travaux déjà réalisés : le Plan de développement durable, le Plan de transport, la Politique de développement culturel de Montréal, la Politique du patrimoine, le Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal, la Stratégie d’inclusion des logements abordables… en plus de l’ancien (ou plutôt l’actuel) plan d’urbanisme !

Notre plan local d’action de santé publique au CSSS Lucille-Teasdale (document de consultation) devrait comprendre une forte intention de participation aux discussions entourant ce prochain plan d’urbanisme…

[Inspiré de Collectif quartiers]

profil de santé – 2009

Un Profil de la santé publié le 15 juin dernier par Statistique Canada, permet d’extraire des tableaux (par région ou province) pour un ensemble de données tirées principalement de la dernière itération (2009) de l’Enquête sur la santé des collectivités canadiennes.

Par ailleurs, le tableau CANSIM – 105-501 – rassemble quant à lui des indicateurs de santé par régions, et par année (2003, 2005, 2007, 2008 et 2009). Ce qui m’a permis de tracer l’évolution depuis 2003 pour ces régions (Montréal, Québec, Ontario, Toronto et le Canada) sur un certain nombre de questions.

À noter qu’il s’agit de pourcentages. Pour en savoir plus sur les variables on peut consulter la liste ci-contre, pour celles qui se trouvent aussi dans le « profil de la santé » mais j’ai dû me rendre jusqu’au questionnaire de l’ESCC 2009 [pdf] pour avoir des précisions sur la question de l’allaitement. Pour des précisions à propos des rapports entre embonpoint, obésité et l’effet de l’autodéclaration. voir cette page de Statistiques Canada.




Certains graphiques sont plutôt difficile à lire au format actuel : vous pouvez les visualiser en mode plein écran (le petit bouton en bas à l’extrême droite) ou encore cliquer sur les images et les voir dans une fenêtre séparée (que vous pourrez sauvegarder…).