foules intelligentes

Seconde conclusion : les technologies permettent désormais “d’agir ensemble de manières nouvelles et dans des circonstances où l’action collective n’était pas possible auparavant”. C’est ici qu’arrivent les smart mobs, ou foules intelligentes, qui se composent “de personnes capables d’agir ensemble sans même se connaître”. Rheingold considère que “l’histoire des sociétés humaines est celle d’un progrès tiré par l’action collective”. Le chapitre 2, “Technologies de la coopération", appelle à la rescousse la théorie des jeux, l’économie expérimentale et les neurosciences pour démontrer que la collaboration peut s’avérer plus productive que la poursuite à courte vue de l’intérêt personnel (…) référence de Internetactu.net

La traduction de Smart mobs est enfin parue en français. Dommage qu’elle ne soit pas, comme l’original, accessible gratuitement sur le Web !

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

Qu'en pensez vous ?