effrayant record

Un écart à la moyenne des dernières années de près de 13° F (6° C) pour la température de janvier 2016 en Arctique fait la manchette de Slate comme du Washington Post. Les records sont fracassés (Shattering the Global Warming Monthly Record) et les scientifiques sont effrayés ou jetés par terre (Scientists are floored by what’s happening in the Arctic right now).

amaps-1Cette carte produite par la NASA a en effet de quoi donner… froid dans le dos ! Et il semble qu’on ne puisse pas vraiment accuser El Niño pour le plus gros de cet écart.

 

les impacts du réchauffement

On trouve cette carte animée sur le site du Monde, publiée le 27 septembre. On peut y faire apparaître séparément ou ensemble les effets tels la baisse ou l’augmentation des précipitations, hausse du niveau de la mer, zones de surpêche (dégradation de la ressource halieutique)…

effets du réchauffement

 

Le “résumé pour décideurs” du Ve rapport (à venir en janvier 2014) du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat).

climat et élections américaines

Trop tard pour que les candidats prennent des engagements ? Malgré une année record de température et de sécheresse, malgré une vitesse de fonte des glaces arctiques qui a surpris même les plus pessimistes, le changement climatique ne semble pas faire partie des préoccupations américaines. À moins que ce ne soient les pétrolières qui étouffent toute prise de position conséquente comme la National Rifle Association empêche tout questionnement intelligent sur la question des armes…

Our two presidential candidates have managed to slog through a summer of campaigning that carried them through the hottest month in U.S. history (July) and across a heartland enduring an epic drought.

As they talked, the Arctic melted at a speed that astonished even the most pessimistic climatologists. But it appeared they somehow hadn’t noticed—it was as if they’d acquired some special weatherproof coating. (…)

Just as the NRA has terrified politicians of talking sensibly about gun laws, so the fossil fuel industry has imposed an effective muzzle on discussions of carbon. [ the daily beast]

Faudra compter sur l’action de la société civile et non sur la société politique pour empêcher le massacre !

It’s simple math: we can burn 565 more gigatons of carbon dioxide and stay below 2°C of warming — anything more than that risks catastrophe for life on earth. The only problem? Fossil fuel corporations now have 2,795 gigatons in their reserves, five times the safe amount. And they’re planning to burn it all — unless we rise up to stop them. [http://math.350.org/]

divers liens

  • Persona Editor, Marc Canter. Rendu à 16:04 min sur 45. Un personnage que ce Marc, qui donne une conférence Google Talk à propos d’une plate-forme, un “couteau suisse” de gestion de données personnelles…
  • Plus que 18h48m avant le lancement de Apollo 11, dont nous pourrons suivre la reconstitution sur “We choose the moon“. Comme disais Stephen Downes, il est bon de se rappeler que l’homme a choisi d’aller sur la lune, qu’il a su relever ce défi… alors que des questions se posent aujourd’hui sur la capacité des américains à régler leur système de santé, leur crise financière…
  • Un rappel d’autant plus pertinent que la résolution, ou le défi posé par le réchauffement climatique est probablement encore plus ambitieux que la course à la lune. Giddens en donne une bonne idée dans son Politics of Climate Change