Une société clinique ?

 « Sans nier l’importance d’intégrer la prévention dans les activités cliniques, il s’agit d’une approche réductrice si on voit dans cette stratégie le moyen principal de permettre aux réseaux de contribuer à l’atteinte des objectifs de santé publique, Dans un pays comme le nôtre, les gains de santé qu’on peut encore obtenir en améliorant les services cliniques, incluant les services préventifs sont des gains à la marge, donc minime. Il faut au contraire pour obtenir des gains appréciables, agir bien en amont, en agissant sur les déterminant socioéconomiques de la santé, en luttant contre les inégalités sociales, pour le développement des communautés; il est clair que le moteur de tout cela ne peut-être un projet clinique.» R. Bujold

Bien dit ! En commentaire sur un billet récent de Jacques Fournier, La zone de confort, Renald Bujold souligne le danger pour la santé publique de se voir enfermée dans un cadre clinique restreint, ne mobilisant que les ressources médicales et professionnels de la santé. Jacques ridiculise, avec raison, le langage du changement pour le changement. Soulignant que les groupes communautaires et autres partenaires sociaux ne se retrouvent pas vraiment dans ce vocabulaire qui vient renforcer ce qui n’avait pas vraiment besoin de l’être : l’approche médico-hospitalière, clinico-thérapeutique de la santé. La prévention, l’éducation, la mobilisation de l’intelligence et de la volonté, la créativité des citoyens, familles, réseaux… des organisations civiques, communautaires, religieuses… tout ça ne passe pas par le projet clinique. Peut-être y a-t-il un aspect positif dans cette situation… 

Continuer la lecture de Une société clinique ?

Changer l'État…

"La réalisation des deux projets s’échelonnera sur plusieurs années, puisqu’ils transformeront en profondeur la relation entre l’Etat et les citoyens."  C’est ainsi qu’est décrit l’impact qu’aura le Groupe de travail sur le développement de la société de l’information. Avez-vous hâte ?

Reste à savoir si cette transformation se fera pour le mieux ! On peut en effet fort bien imaginer que dorénavant ce ne sera plus un fonctionnaire qui vous dira "Je ne peux rien y faire, c’est l’ordinateur (ou le programme) qui est comme ça", mais ce sera l’ordinateur lui-même qui vous répondra… OK, je suis un peu cynique là. Ce sera certainement intéressant de pouvoir accéder rapidement aux renseignements sur les programmes, les droits qu’ont les citoyens… de pouvoir rapidement (et sans frais) communiquer avec les élus ou les fonctionnaires responsables…

Mais serons-nous écouté ? Comment faire pour que ce qui pourrait être une voie supplémentaire de communication ne devienne pas un obstacle de plus, une autre manière de diviser, isoler les citoyens, chacun devant l’écran de son ordinateur ?

Continuer la lecture de Changer l'État…

Communautés de pratique et Internet

Le Cefrio vient de publier un ensemble de rapports intitulé Modes de travail et de collaboration à l’ère d’Internet. Communautés de pratique virtuelles sous la loupe. Documents PDF

Rapport sur la dimension organisationnelle
Rapport sur la dimension du changement individuel
Rapport sur la dimension technologique
Rapport sur l’apprentissage dans une communauté virtuelle de pratique

E-gouvernement ?

Grosse question. Beaucoup de palâbres depuis longtemps… beaucoup de vendeurs de frigidaires (ainsi que j’appelle les vendeurs de quincaillerie et de logiciels lourdaux qui visent plus à harnacher la clientèle à un produit, une plate-forme qu’à répondre à leurs besoins) sont passés par là. Mais malgré tout, les choses avancent. Portail Québec, avec des informations offertes aux citoyens (ou entreprises ou immigrants…) en fonction des événements de vie, avec un répertoire de services impressionnant de rapidité et de précision vers les programmes et formulaires en ligne… — Ajout : Hier était anoncé la mise en place d’un Groupe de travail sur le développement de la société de l’information dirigé par M. Henri-François Gautrin. Son mandat vise «l’élaboration et la mise en oeuvre de deux projets décrits dans le rapport "Vers un Québec branché pour ses citoyens" déposé en juin 2004 (soient la démocratie en ligne et l’accès des citoyens aux renseignements que l’État détient sur eux). Continuer la lecture de E-gouvernement ?

Documents préparatoires

À la recherche de quelques réflexions récentes qui m’inspireraient pour la rencontre de lundi, je suis tombé en commençant sur le jackpot ! Cet article, Beyond blogs, wiki and other hot stuff, promettait déjà par son titre de rejoindre ma préoccupation actuelle de jongler et articuler ces différents outils pour les mettre au service de communautés. Comme toujours, l’article de David, animateur de ce Design for Civil Society, pointe vers plusieurs bonnes ressources dont certaines me sont déjà connues : Headshift, Digital divide… Je n’étais pas le premier à remarquer l’intérêt de ces textes, comme me permet de le constater le "trackback" au bas de l’article de David. L’article de Lee sur Headshift, Blogs are not the only fruits, s’avère particulièrement intéressant car il fait un tour systématique des perspectives que dégagent les principaux analystes de l’évolution technologique et du phénomène des carnets (blogs) et autres logiciels sociaux (social software). Je crois que je vais m’ouvrir une petite page Wiki pour préparer cette entrevue… Une manière d’inviter les confrères et lecteurs à y mettre leur grain de sel ! Bon, je n’aurai pas fini d’ici lundi matin de mettre de l’ordre dans ce sujet… mais ce sera sûrement une question qui restera à l’ordre du jour encore quelque temps !

Trois questions

Je serai lundi prochain à l’émission de Radio Centre-ville1  animée par Jean Carette, de 11h à midi. Le sujet abordé ? En trois fois neuf minutes, Jean me propose d’aborder les questions suivantes :

  1. Qui suis-je, d’où je viens, qu’ai-je fait ? Et ce que je fais maintenant, la Maison des aînés, le réseau des organisateurs communautaires…
  2. Qu’est-ce que les TIC ? En quoi les aînés et le reste du monde «ordinaire» sont-ils concernés ? Avantages pour eux ? Par où commencer ? Ça coûte cher ? Comment s’y retrouver ?
  3. Les enjeux sociaux des TIC: éducation permanente, réseaux et liens relationnels, communautés, info et ouverture sur les mondes, démocratie et retraite citoyenne, …

9 minutes par question, hein… C’est mieux que la télé.

__________________

91,3 FM à Montréal et 100,3 FM à Sherbrooke

Savoir vieillir : des chiffres

« Lorsque les baby-boomers prendront leur retraite, les régimes de retraite privés fiscalement avantageux généreront des recettes importantes pour les gouvernements grâce à l’imposition des retraits effectués au titre de ces régimes. On prévoit qu’à mesure que la population vieillira, les cotisations bénéficiant d’un report d’impôt (qui se traduisent par une perte de revenus pour l’État) progresseront plus lentement, alors que les retraits imposables connaîtront une croissance plus rapide, ce qui pourrait compenser l’augmentation prévue des dépenses publiques au chapitre des soins de santé et des prestations de retraite.» tiré de Savoir vieillir, implications sociales et économiques du vieillissement de la population, un rapport de CGA-Canada.

Un rapport intéressant pour nous aider à se défaire de préjugers tenaces, tels le fardeau financier que représenterait nécessairement les retraités pour le reste de la société… Une référence de Gérard Dubé, Le Devoir.