H1N1 : le rôle de l’OMS

Ce court article dans le Globe and Mail d’aujourd’hui mérite d’être lu. Comment l’OMS a exagéré (overshot) à propos du H1N1. Exagération dans la définition de la pandémie; dans la couverture nécessaire; dans la poursuite du plan, sans égard aux données réelles qui contredisaient les prévisions.

Sans vouloir tout mettre sur le dos de l’OMS (et de la santé publique locale) il sera important de tirer les vrais leçons pour s’assurer  de conserver le maximum de gains de l’opération… qui a coûté assez cher, merci.

vaccination H1N1 : éléments de bilan

Intéressant que ce document français : la circulaire du Ministère de l’Intérieur du 21 août 2009 (pdf 19 pages), qui donnait le mandat aux Préfets de préparer et diriger la campagne. L’échec de cette campagne est vu par certains comme un (autre) échec de la gouvernance des préfets, dans une société de plus en plus composée d’agents libres plutôt que de petits soldats.

Au Québec, en date du 7 janvier, 57,1% de la population était vaccinée. Ce taux atteint 80% dans le nord (Baie James et Nunavik) et plus de 70% en Gasépsie, au Saguenay, sur la Côte-Nord. Montréal et l’Outaouais affichent les plus bas taux, avec 50 et 48% de couverture vaccinale. La Capitale nationale : 61%.

Au Canada ?… Très difficile de trouver des données… Beaucoup sur les cas d’hospitalisation… peu sur les taux de vaccination

En Atlantique, près des deux tiers de la population ont été vaccinés et au Québec, plus de la moitié de la population a reçu le vaccin.

Par contre, en Ontario et dans l’Ouest canadien, moins du tiers de la population est immunisée. (Radio-Canada, 24 décembre)

À l’échelle internationale…

Suède serait la grande championne de la vaccination avec 61 % de sa population qui avait été vaccinée la veille de Noël

l’Allemagne n’a vacciné que 5 % de sa population, la France à peine 8 % et le Royaume-Uni, seulement 6 % (Le Soleil, 24 déc.)

Pourquoi tant de Canadiens, comparativement aux Français ? Ici un commentaire, sur ce blogue français consacré à la pandémie.

[Note 2022 : le bilan français est toujours en ligne sur http://blog.slate.fr/h1n1/ ]

Continuer la lecture de vaccination H1N1 : éléments de bilan

vaccins à vendre – avec rabais sur crédibilité

Le Canada n’est pas le seul à avoir acheté trop de vaccins contre la grippe A (H1N1). La France en a 50 à 70 million de doses en trop qu’ils tentent actuellement de revendre. Écouter le commentaire du professeur Debré (2,01″).  « On a tenu le pays en haleine pendant quelques mois, mais après on a la note »

À combien évalue-t-on cette note (pour la France) ? 1,5 à 2 G€ (milliards d’euros). C’est plus que tous les déficits des hôpitaux (français).

la vaccination au Stade

Je n’ai pas pris de photos… mais peut-être la semaine prochaine, quand il y aura un peu plus d’activités. C’était bien ces deux jours où des employés de tous les sites du CSSS (7 CHSLD, 3 CLSC et un Centre de crise) se sont unis pour mettre en place ce service. Beaucoup de personnes ressortaient le sourire aux lèvres, nous félicitant pour la qualité de l’organisation. En effet, ces deux derniers jours étaient « sur-oganisés » dans la mesure où on était prêt à recevoir 500 personnes à l’heures alors qu’on a reçu, peut-être, deux mille personnes par jour… Mais ça a sans doute été bon pour le rodage, si on ouvre maintenant les vannes avec les jeunes de 6 à 19 ans ainsi que les familles des jeunes de 0-5 ans…

Ça fait du bien de rencontrer des citoyens avec leurs familles… ceux pour qui on travaille dans l’ombre le plus souvent… C’était vraiment chouette tous ces enfants…

vaccination des travailleurs de la santé

Un article du British Medical Journal.

When the WHO pandemic alert was phase 3, indicating limited human-to-human transmission, less than one-third (28.4%) of workers were willing to receive a vaccine. At phase 5 alert level, an indicator that a global pandemic is imminent, less than half (47.9%) were still willing to do so.

Tant qu’il n’y aura pas de consensus fort sur l’innocuité et l’efficacité de ces vaccins (contre le H1N1), il sera difficile de presser les employés… ce qui aura un impact à la fois sur l’acceptation par la population du vaccin mais aussi sur la propagation, par les employés du secteur de la santé, du virus lui-même !

Vois aussi Brain blogger

vacciner ou pas ?

De retour de 3 semaines de vacances, les préparatifs entourant les campagnes automnales de vaccination (contre la grippe saisonnière mais aussi la grippe porcine – H1N1) vont bon train… même si la clarté du message n’est pas au rendez-vous ! Y-aura-t-il 2 doses ou une ? Vaccinera-t-on pour H1N1 avant ou après la vaccination saisonnière ?

Certains ont même laissé entendre qu’on pourrait peut-être laisser tomber la vaccination saisonnière pour cette année !

Pourtant… pourtant… Aux dernières nouvelles, la fameuse grippe porcine n’est toujours pas plus virulente et dangereuse que la grippe « ordinaire ». Et ce petit texte (traduit de l’espagnol par le site Pharmacritique) rappelle sur un ton posé quelques faits, dont ceux-ci :

  • « dans les cas de pandémies peu virulentes qui ont connu une deuxième « vague », celle-ci n’a jamais été plus agressive que la première
  • « la sérénité, la patience et la tranquillité d’esprit des patients souffrant de grippe A sont essentielles pour que les services de soins puissent continuer à fonctionner dans de bonnes conditions – et pour permettre aux médecins de consacrer leurs efforts à soigner les malades qui en ont réellement besoin, qu’ils soient ou non touchés par la grippe A, d’ailleurs »

Continuer la lecture de vacciner ou pas ?