lecture d’été

C’était mon premier J.L. Burke, et ce ne sera pas le dernier…

La Nouvelle Orléans dans ce qu’elle a de plus beau et de plus laid.

L’inspecteur Dave Robicheaux:  ex-alcoolique, avec une fille qui veut être écrivain, une femme ancienne nonne… Des passages d’une beauté à s’arrêter un moment dans la lecture.

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

2 réflexions au sujet de « lecture d’été »

  1. Je les ai tous lus. Tu vas apprécier et je peux t’en prêter quelques uns mais je crois me souvenir que tu préfère, comme moi d’ailleurs, les “posséder”. À toi de voir!

  2. Bonjour Linda,

    Oui, j’aime bien posséder les livres que je lis… mais je fais parfois exception pour les romans policiers. Pour le moment, avec le retour au travail qui s’annonce, et mes lectures “de vacances” plus sérieuses que je veux terminer… je goûte plutôt lentement ce deuxième Burke. Un autre policier, découvert cet été, qui ne semble pas avoir été aussi prolifique que Burke mais qui tiens bien la route, est Jean Vautrin, avec Canicule. Tu as lu ?

Qu'en pensez vous ?