ordinateurs et enseignement…

Les élèves sont meilleurs sans ordinateurs. La très britannique « Royal Economic Society » publie une étude sur le bénéfice de l’utilisation de l’ordinateur chez les jeunes élèves. Les politiciens et les revendeurs informatiques sont persuadés du bien-fondé de l’ordinateur. Hélas, cette étude vient contredire leurs opinions, et tout porte à croire que l’utilisation de l’ordinateur n’apporte aucun bénéfice dans l’apprentissage des connaissances fondamentales tels que le calcul ou la lecture. Tiré de[Telegraph] par [Sur la Toile]

Je ne sais comment réagissent les Remolino et autres Mario ?

AJOUT: Après lecture des commentaires et surtout de l’analyse détaillée de Clément (faite dès décembre dernier) je me rend compte que les titres de mes deux sources étaient en porte-à-faux : même l’article du Telegraph, intitulé Pupils make more progress in 3Rs ‘without aid of computers’, reconnaît qu’en tenant compte des différences socio-économiques « the relationship between use of computers and performance in maths and literacy tests was reduced to zero ». Par ailleurs les paragraphes suivants semblent contredire cette affirmation. Comme quoi, il vaut mieux retourner à l’information originale lorsque des conclusions contradictoires sont rapportées par ces petits articles à sensation. Merci pour le lien vers l’article en ligne, Clément. Plusieurs commentaires faits sur le billet de Clément pointent vers d’autres textes pertinents.

beau débat chez Martine

Après avoir publié un commentaire sur le billet désobligeant (c’est le moins qu’on puisse dire) d’un certain bopuc, Martine s’indigne avec raison que ce commentaire ait été effacé par le triste blogueur.

Malheureusement, ces deux billets sont en anglais (du côté de bopuc, disons que ce sont des refrains que nous avons entendu souvent : la "culture québécoise" entre guillemets, les lois linguistiques ridiculisées…) mais ils valent l’effort, pour ceux qui ne sont pas fluent. Ce qui est tout aussi intéressant, ce sont les 31 commentaires que le billet de Martine a suscité ! Eux, par contre, sont en français (la plupart). Bravo Martine, pour ton courage. Je n’en dirais pas autant à certains autres, qui viennent de baisser d’un (ou deux) crans dans mon estime.

Juste un point où je diffère d’opinion avec Martine : l’enjeu réel de ce débat est bien la relation Canada/Québec, et non la liberté (ou l’indélicatesse) d’un auteur de blog qui efface des commentaires qui ne lui plaisent pas. Quoiqu’elle en dise, si le sujet du billet avait été la pluie et le beau temps… il n’y aurait pas eu de débat et elle n’aurait probablement pas écrit de commentaire en partant !

Pour moi c’est encore une belle preuve du mépris affiché par plusieurs canadiens, dont certains se disent progressistes, en regard du Québec : on ne reconnait même pas l’existence d’une nation… tout le reste en découle ! Est-ce que les prix Génies qu’ont rafflés les films québécois auraient fait mal à l’égo canadien et expliquerait en partie cette attaque gratuite ? 😉