Gilles en vrac… depuis 2002

bibliophilie, la maladie !

J’ai enfin terminé d’entrer dans ce petit logiciel Bookpedia (18$, une aubaine !) les centaines de livres qui tapissent plusieurs murs de ma demeure. 838, 881 1139 1503 [2022] bien comptés. Et je n’ai pas inscrit (pas encore) les livres se rapportant à des logiciels…

Un travail de moine : il a fallu scanner la page couverture de ceux qui ne se trouvaient pas en ligne… dépoussiérer (un peu), replacer… Mis à part une ou deux erreurs à corriger, les seuls qui n’ont pas d’image de la couverture sont les livres reliés des bibliothèques scolaires rachetés pour quelques sous, notamment les Henri et Jules Verne(s). Je ne voyais pas l’intérêt de scanner une couverture bleue, toujours la même. Un travail qui m’aura permis de retrouver un foule d’auteurs qui m’ont été chers, de thèmes de recherche qui m’ont passionné durant des périodes. Et aussi de me rendre compte du nombre de livres accumulés non encore lus ! Ce n’est plus de la « bibliophilie » mais plutôt une bibliomanie ! J’avais en effet parfois le sentiment de chérir un trésor… de thésauriser ! Comme si un livre non lu pouvait servir à autre chose qu’à éponger le portefeuille tout en accumulant la poussière…

De rares pièces mériteraient d’être mieux protégées dans cette collection. Je pense entre autre à cette édition 1946 de Alice1Pour voir les fiches avec images, il faut cliquer sur les liens à partir de la page bibliothèque. Je vous suggère de faire les recherche de titre dans cette page. de Lewis Caroll (mais ici la couverture ne rend pas justice aux illustrations en couleurs « à plat » – dont voici un exemple ci-haut à gauche, cliquez pour le détail) ou encore ce Message et massage, paru en 1968 de Marshall McLuhan et Quentin Fiore  ou encore ce petit I Seem to Be a Verb: Environment and Man’s Future, de Buckminster Fuller, encore avec Quentin Fiore, paru en 1970.

Lesquels parmi ces ouvrages m’ont le plus marqué ?? Bonne question… Un prochain billet peut-être. Et vous, qu’est-ce que vous y voyez d’intéressant ? Des curiosités comme sur le « mode de production asiatique », du Centre d’études et de recherches marxistes ? Ou encore la série des œuvres de Marguerite Yourcenar ? Après avoir lu le sublime Quoi? L’Éternité je n’ai pu m’empêcher de faire main basse sur tout ce que je trouvais d’elle.

Incidemment, je me suis rendu compte que j’ai deux copies de Le développement des groupes populaires à Montréal, 1963-1973 (1963-1973) par Donald McGraw. Si ça peut intéresser un centre de doc…

Notes

  • 1
    Pour voir les fiches avec images, il faut cliquer sur les liens à partir de la page bibliothèque. Je vous suggère de faire les recherche de titre dans cette page.

Publié

par

Étiquettes :

Commentaires

Qu'en pensez vous ?

%d blogueurs aiment cette page :