petite école en péril : une discussion

Ce n’est pas souvent que la liste du RQIIAC s’anime sur un sujet, comme le souligne Yves. La question lancée il y a deux jours en a amené plusieurs à décrire la situation de leur village… Certains exemples sont plus encourageants que d’autres… De l’école de Percé à celle de St-Joachim de Shefford, de celle de Sainte-Christine à celle de Grande-Entrée, de Saint-Camille, de Lac-Etchemin, de Kipawa, de Chutes-aux-Outardes… Il y a des villages qui se mobilisent, d’autres qui se désolent, se tirent dans le pied…

Comme le dit Francine, qui a lancé ce fil de discussion par sa demande, « lorsque que nous ne savons plus trop comment nous y prendre ou que nous doutons, nous pouvons toujours compter sur nos collègues O.C. éparpilléEs un peu partout au Québec.  Et ça, c’est précieux et réconfortant… »

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

2 réflexions au sujet de « petite école en péril : une discussion »

  1. Merci Gilles d’avoir compilé ces riches échanges sur les écoles en péril (qui se seraient perdu autrement) et merci en général pour vos billets très intéressants et inspirants. Très cordialement, Nadine.

  2. Merci Nadine,

    C’est toujours plaisant d’avoir un commentaire d’une lectrice. Même si je sais bien que quelques centaines de membres de la liste du RQIIAC viennent faire un tour de ce côté, je suis encore « avide » de commentaires ! Ils n’ont même pas besoin d’être flatteurs… 😉

Qu'en pensez vous ?