les USA dans le monde

Cet appel lancé au président-élu Trump par deux hommes politiques américains chevronnés –  William S. Cohen, ancien secrétaire à la défense républicain et Gary Hart, ancien sénateur démocrate : Don’t Retreat into Fortress America – nous rappelle à quel point la présence militaire américaine a conditionné l’équilibre international et façonné ses institutions depuis 70 ans.

via Instapaper

Virtually the entire world has signed the Paris accord. Unilateral abrogation would be a huge blow to the United States’ international credibility.

Truman, Marshall, Acheson and Eisenhower, through their belief in having the strongest military in the world to back a focused and creative diplomacy, put America in a position to lead the world for 70 years. Will Mr. Trump cede that responsibility to Moscow, Beijing or Tehran?

Wise leaders such as Truman, Eisenhower, Marshall and Acheson constructed a temple in which freedom could thrive and economies could prosper. The interior of the temple may be in need of renovation, but Mr. Trump should not pull apart its central pillars and bring it crashing down.
[Don’t Retreat into Fortress America]

Ces auteurs reconnaissent que “la maison a besoin de rénovation”, mais implorent de ne pas affaiblir les murs porteurs au risque de voir la maison s’effondrer. Ils avouent cependant que Trump « a un point, là » lorsque celui-ci demande aux membres de l’OTAN de mieux contribuer au financement de l’effort.

Si les responsabilités financières à l’endroit de l’OTAN doivent être rediscutées, le rôle et les fonctions de l’alliance militaire devraient aussi être redéfinis, précisés et adaptés au contexte actuel. Les menaces des “puissances ennemies” ne sont pas disparues mais elles ne sont plus ce qu’elles étaient au creux de la guerre froide. Les menaces diffuses du terrorisme et celles, moins visibles encore, des pirates et trafiquants de réfugiés et d’expulsés. Menaces-prédations que des conglomérats privés exercent sur les ressources communes à l’humanité (haute-mer, air, glaces). Des menaces qui exigent de nouvelles formes de protection.

Thomas Piketty, dans le journal Le Monde, Pour une autre mondialisation1,  affirme

[I]l faut arrêter de signer des accords internationaux réduisant des droits de douanes et autres barrières commerciales sans inclure dans le même traité, et dès les premiers chapitres, des règles chiffrées et contraignantes permettant de lutter contre le dumping fiscal et climatique,

Ce qui l’amène à déclarer franchement :

[L]e CETA est un traité d’un autre temps et doit être rejeté. Il s’agit d’un traité étroitement commercial, ne contenant aucune mesure contraignante sur le plan fiscal ou climatique.

Piketty n’est pas contre les accords commerciaux mais plutôt contre ceux qui ne font qu’abaisser les barrières à l’appropriation et aux échanges privés sans que soient protégées les ressources communes et publiques sans lesquelles il n’y a pas d’enrichissement privé.

L’accord Canada-Europe devrait innover et intégrer les dimensions fiscales et environnementales et ainsi participer de la mise en oeuvre des ententes conclues entre les États pour réduire les déchets, pollutions et évasions qui mettent en danger les équilibres écologiques et politiques de la planète.

À mon avis l’isolationnisme américain ne peut être contré que par une collaboration accrue des “puissances moyennes” et petites… Si le gorille de 800 livres veut remettre en question les règles et institutions du vivre ensemble, autant en profiter pour pousser les réformes devenues nécessaires.

P.S. (16.11.23) L’article du Foreign Affairs appelle à ne pas défaire le cadre international avant d’en avoir mis un autre en place : TPP, R.I.P. ?

  1. Aussi dans LThe Guardian : We must rethink globalization, or Trumpism will prevail  (retour)

Publié par

Gilles Beauchamp

Formation en recherche culturelle, de 1973 à 1976, puis en sociologie de 1986 à 1993, à l'UQAM. Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

Qu'en pensez vous ?