à la santé des Français !

Près de 3 millions de chiffres ! Départements, régions et France décrits sous toutes les coutures, disponibles depuis le 24 janvier 2007 :

Dépenses de santé, démographie médicale, activité des médecins, taux de mortalité…, avec les bases de données ECO-SANTE, l’ensemble des données concernant l’économie de la santé est directement et immédiatement accessible sur un micro-ordinateur (gratuitement)

Des données sur le Québec étaient disponibles déjà.

Et parlant de la santé en France, un petit bulletin Questions d’économie de la santé, est disponible gratuitement en format PDF. Des sujets intéressants à chaque parution : Les inégalités des chances en santé, l’hospitalisation à domicile, la santé dans les zones urbaines sensibles… Et pour la bonne bouche, un petit bulletin hebdomadaire de l’Institut de veille sanitaire.

santé mentale et…

Le prochain thème de développement du projet clinique de mon CSSS porte sur la santé mentale. Le premier avait été, à tout seigneur tout honneur, les services aux personnes en perte d’autonomie liées au vieillissement (PPALV, dans le jargon). Sur ce terrain le CSSS pouvait se sentir “chez lui” : principal prestataire de services auprès de cette clientèle (après les familles, faut-il préciser !), les programmes PPALV (qu’on appelait PPA) ont été et sont encore les plus importants des CSSS(ex-CLSC). Ceci d’autant plus que les CHSLD sont maintenant administrés sous le même chapeau, ajoutant ainsi la dimension institutionnelle (ou hébergement de longue durée pour personnes en lourde perte d’autonomie) aux services plus légers donnés à domicile.

Sans minimiser les enjeux que devront rencontrer les services aux aînés dans la prochaine période, parmi lesquels une articulation plus ouverte et moins défensive (ou offensive, c’est selon) avec les différents partenaires, dont les résidences privées (avec ou sans services, avec ou sans but lucratif), le terrain de la santé mentale sera plus délicat à couvrir. Continuer la lecture de « santé mentale et… »

économie solidaire : un manifeste

Après être repassé sur le site S’investir, avec son Manifeste de l’économie solidaire, où l’on rend(ra) compte des rencontres du porte-parole du mouvement avec les différents candidats à la présidentielle française… je me suis demandé si les ténors de l’économie sociale ici faisaient de même dans l’élection en cours au Québec. Incapable d’avoir la page d’accueil du Chantier de l’économie sociale (qui tente de se charger depuis 10 minutes) je me suis rabattu sur celui du CSMO-ÉSAC. Je n’y ai pas trouvé de “manifeste” ou de rencontres planifiées avec les candidats… mais une présentation d’une étude de l’impact social du réseau des télévisions communautaires (pdf). Il est probablement plus difficile d’intervenir dans la campagne électorale quand votre principal bailleur de fonds est gouvernemental…

L’économie solidaire de proximité a l’ambition, non pas bien sûr de remplacer l’économie de marché, mais de s’attaquer aux problèmes des plus démunis et aux besoins individuels et collectifs délaissés par le marché et l’État. [extrait du Manifeste]

deux enquêtes de Stat-Can

Étude : La santé et l’utilisation des services de soins de santé au Canada et aux États-Unis, 2003 Les Américains dans les catégories de revenu les plus faibles sont plus susceptibles que leurs homologues canadiens d’avoir une santé mauvaise ou passable, selon une étude comparative de l’état de santé et de l’accès aux services de soins de santé de ces deux pays.

Enquête sociale générale : Internet et notre emploi du temps, 2005 Le mode de vie des grands utilisateurs d’Internet est fort différent de celui des personnes qui ne naviguent pas sur le Web, selon une nouvelle étude qui examine les incidences de ce dernier sur la vie des Canadiens.

Une troisième pourrait aussi vous intéresser : Les indicateurs des écoles publiques au Canada.

de TICs et de communautés

Terminée, la lecture de ce court texte:  Community Networking and Public Benefits tiré de la dernière livraison de The journal of community informatics.

Une belle revue critique de ce qu’est le capital social, une communauté… et un article qui évite le discours trop souvent ententdu chez les chantres des nouvelles technologies : plus d’ordis, plus de TICs égale, plus de capital social (ou des communautés plus fortes). Les choses ne sont pas si simples.

De bonnes références (que je vais fouiller) sur la question des indicateurs de développement des communautés… une conclusion claire : il y a parfois des investissements préalables à faire, lorsque les réseaux sociaux sont trop amochés, avant d’investir dans les TICs. Mais encore, la conclusion la plus importante : tout dépend du contexte ! Autrement dit, quelque soit la valeur des indicateurs retenus pour guider les bailleurs de fonds en matière de soutien public, la qualité du lien social (à soutenir et développer) dans les communautés doit être examinée dans son contexte, et non sur une feuille comptable.

Une belle surprise dans une revue d’informatics. D’autres articles (avec des propos sans doute divergents) me semblent d’intérêt dans ce numéro. À NOTER : un prochain numéro portera sur les Community e-Health Initiatives. L’appel de contributions (call for papers) se termine fin avril.

Ce n’est pas la première fois que je “tombe” sur cette revue; dans le volume 1 numéro 2 il y avait aussi des analyses critiques à l’endroit des utopies technolophiles. Je remarque qu’il n’y a pas de fil RSS auquel s’abonner sur le site de la revue ! Non, je ne veux pas d’un autre courriel à trier dans ma boîte à spam… Heureusement, il y a Geoffreoi qui veillait et qui a, lui, un fil RSS !

programme jeunesse en Angleterre

Youth matters, tel était le titre de la consultation lancée par le gouvernement anglais l’an dernier. 19 000 jeunes ont répondu ! Le rapport lancé le 8 mars dernier trace les objectifs du gouvernement pour répondre aux attentes exprimées. Youth Matters: Next Steps (42 pages), et le résumé (12 pages). Formats PDF. Référence de Kevin, sur son [Neighbourhoods]

des utopies mesurables

Je suis heureux que ce site (et l’entreprise qui le publie) soient encore actifs. J’ai eu l’impression au moment de le découvrir que l’avenir n’était pas rose pour les Utopies ! Marketing responsable (Talk the walk). Évaluer le développement durable…  Publicité & Communication responsable, Entreprises & construction durableUtopies – stratégies et développement durable recèle plusieurs pistes et ressources de soutien à ceux que le développement durable et le changement vers un tel développement intéressent.