environnements favorisant la marche…

Ça n’est pas si facile de relier la qualité du bâti et la pratique de la marche. Cette étude publiée dans la revue internationale en géographie de la santé (IJHG) n’a pas réussi à trouver de différences significatives entre les lieux de résidence et la pratique de la marche comme exercice. On pense que cela est dû à la trop grande homogénéité des modes d’habiter entre les voisinages mesurés.

Une question abordée en profondeur par l’épidémiologiste Marie Demers dans son livre Pour une ville qui marche. J’y reviendrai quand j’aurai lu ce petit bouquin qui me semble très bien fait et rempli de ressources.

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

Une réflexion sur « environnements favorisant la marche… »

  1. Bonjour Gilles,

    Effectivement ce petit livre semble bien fait …

    Donc à suivre après
    lecture

    J Fillion

Qu'en pensez vous ?