quartiers, paroisses et gouvernance

Conf_leafletÇa fait bizarre de voir ce terme "gouvernance" appliqué au voisinage mais il s’agit d’une question toujours cruciale quand on parle de développement local, de participation citoyenne. Kevin Harris, l’animateur du carnet Neighbourhoods, organise un colloque à Londres en novembre prochain sur cette question. Le Office of the Deputy Prime Minister (ODPM) publiait sur cette question de l’implication des citoyens dans leur communauté un petit dépliant en anglais (naturellement!) : Votre quartier: s’impliquer, dire son mot (pdf de 7 pages). Dans le même ordre d’idées, provenant du Home Office de Grande-Bretagne : Firm foundation : the Government framework for community capacity building  (pdf, 712 Ko).

Aussi, et peut-être encore plus pertinent dans notre contexte de création de "projets cliniques" désirant mobiliser les communautés autour d’objectifs de santé et de développement : Together we can, un plan visant à habiliter les citoyens à travailler avec les institutions publiques (public bodies) pour établir et atteindre des objectifs communs. Une douzaine de départements gouvernementaux mobilisés autour de 4 dimensions : Citoyens et démocratie; regénération et cohésion; sécurité et justice; santé et sustainability. 28 pages & Annexes

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

2 réflexions au sujet de « quartiers, paroisses et gouvernance »

  1. Salut Gilles. Thanks for mentioning my conference.
    Just a small detail – the ‘Your neighbourhood’ document is published by the
    ODPM (Office of the Deputy Prime Minister) not the Home Office.
    (Believe me, it matters to some people! – the two departments have not
    always worked harmoniously)

    For what it’s worth – and I apologise for the inadequacy of my French,
    which is beyond even the most concerted regeneration programme –
    I fear that the whole neighbourhood governance agenda may collapse under
    the weight of its own assumptions about consensus.
    So I wonder if we cannot learn something from the French about
    traditions of negotiation, compromise and reconciliation in local areas?
    regards

    kevin

  2. Thanks, Kevin. I’ll change the paternity of the document. And think I know what you’re meaning when you talk about the « assumptions about consensus » of come local development programs… But in these matters (as in all, BTW) even the fail is source of « apprentissage »…

    Gilles

Qu'en pensez vous ?