petites nuisances persistantes

On les oublie le plus souvent, on réussit parfois à en faire le tour, à trouver des voies de contournement… mais il est des jours, comme aujourd’hui, où l’on se demande « Pourquoi donc %#$!!@@*&%$& ? »

  • Pourquoi un fournisseur de services Internet de premier plan tel Vidéotron n’arrive pas à me montrer ma facture correctement dans l’interface Web ? Pourquoi ne me permet-il pas d’exporter simplement en PDF que je puisse imprimer et voir finalement une facture qui, outre cela, est tellement compliquée dans son langage et sa présentation, que j’ai, plus d’une fois, payé d’avance les services !!
  • Pourquoi est-ce si compliqué de comprendre ce que je dois à Hydro-Québec, à partir de ma facture en ligne ? Parce que l’incompréhension amène les clients à payer d’avance, ou deux fois la même facture ??
  • Pourquoi un site de gestion de fils RSS tel Feedly, qui se targue (avec raison) de proposer une interface conviviale de lecture et de navigation entre des sources nombreuses, pourquoi ce logiciel qui me permet facilement, d’un clic, d’envoyer par Twitter, par courriel, par Facebook et par une demi-douzaine d’autres moyens ce que je viens de trouver sur un site ne me permet-il pas de – – simplement – – copier l’adresse URL de cette source ? il me faut, pour avoir l’adresse de cette page que je veux citer, sortir complètement de Feedly !!
  • Pourquoi une source d’information aussi éminente que le New-York Times ne donne-t-elle aucune source externe à son propre site ! Tous les liens qu’on trouve dans cet article portant sur les résultats d’une recherche réalisée par l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) sont des liens renvoyant vers des pages écrites par le New-York Times sur un terme ou un autre (PBS, NASA,…). À aucun moment on ne se permet de renvoyer vers la source utilisée : le rapport de recherche ou encore le site de l’équipe universitaire. Quelle piètre utilisation des possibilités d’Internet !!

Publié par

Gilles Beauchamp

Organisateur communautaire dans le réseau de la santé, CLSC Hochelaga-Maisonneuve puis CSSS Lucille-Teasdale, à Montréal, de 1976 à 2012.

3 réflexions au sujet de « petites nuisances persistantes »

  1. Faudrait vraiment qu’on ouvre une « centrale des utilisateurs » où les gens pourraient venir se plaindre publiquement… Le problème serait de faire d’un tel lieu quelque chose de TRÈS facile d’usage… En fait je me suis toujours demandé pourquoi une organisation comme Option-consommateur n’avait pas initié un tel espace public ?

  2. Je m’occupe du site web d’une entreprise. Celui-ci est hébergé par Vidéotron. L’interface de gestion du site est complètement dépassée. La dernière fois que j’ai vu un truc pareil, c’était en 1990, sous MS-DOS. C’est inexplicable…

    À avoir su, j’aurai conseillé au patron de ne pas signer de contrat avec Vidéotron. Hélas, le mal est fait.

Qu'en pensez vous ?