vacances d’hiver

Transport par air, route et rail (USA 1960-2013).

Efficacité, coûts et culpabilité (The Economist When less is more) du transport aérien – en cette période des vacances hivernales.

Avec un $CAN à son plus bas niveau (0,74$US) depuis 11 ans, il y a des gens qui y penseront deux fois… avant de s’envoler pour la Floride. À moins qu’ils n’aient déjà investi dans l’immobilier là-bas…

Pour les autres, il faudrait penser à autre chose, et d’abord raviver l’intérêt pour les destinations vacancières telles les Laurentides, notamment en permettant aux Montréalais de prendre le train vers le nord en fin de semaine. En effet, j’ai découvert il y a quelques années cette folie [Voir Erratum, plus bas] : on ne peut prendre à rebours les trains de banlieue, qui ne sont orientés que vers le transport des travailleurs vers la ville. Je ne peux monter vers St-Jérôme la fin de semaine…

Ne pourrait-on imaginer un “P’tit train du Nord” qui amènerait les skieurs et vacanciers vers St-Jérôme – ou encore un autre vers St-Bruno et St-Hilaire – les dimanche matin alors que maintenant il n’y a AUCUN service sur ces lignes ? Y-aurait-il une explication à ce trou béant dans l’offre de service ? Est-ce que la ville de Montréal a intérêt à ce que les citoyens de la Ville restent enfermés entre ses murs ? Pourtant le développement d’alternatives “nordiques” aux “vacances dans le Sud” profiterait à l’économie régionale dans son ensemble, tout en développant un profil moins carbonique d’usage des transports. Et puis, combien cela peut-il bien couter de faire rouler une locomotive et deux ou trois wagons ? Ne pourrait-on faire un “projet pilote ?

 

<Erratum – 25 décembre> Je suis heureux de reconnaitre avoir fait une erreur : il y a effectivement des trains de banlieue vers le Nord (St-Jérôme) la fin de semaine, seulement ils ne partent pas du centre-ville, mais bien de la station (gare) De la Concorde à Laval. Cool ! De toute façon, me rendre au centre-ville en métro ou à la station Concorde, c’est semblable. </>

2 réponses sur “vacances d’hiver”

  1. Bonjour,
    Quelle bonne idée ! Mais ce sont tous les transports de la région qu’il faudrait développer. L’offre en termes de trains régionaux est extrêmement faible. Je reviens de la région parisienne. Bon, d’accord, il y a entre trois et quatre fois plus d’habitants sur une même superficie. Mais les trains de banlieue, Réseau express régional (RER) compris y sont beaucoup plus que quatre fois plus développés.
    Bravo pour le site !

  2. Merci Georges,
    C’est vrai que le transport par rail est honteusement sous-développé dans la région, comme partout au pays. Ce n’est pas demain que nous pourrons convaincre les banlieusards d’abandonner leur automobile. Mais ne serait-ce que pour remplacer la seconde automobile ?
    Ou encore, et c’est mon pari, utiliser l’équipement dans les temps morts, actuellement hors service, pour les loisirs et activités libres : venir en ville pour voir un spectacle et magasiner, ou, pour les citadins, sortir de la ville pour une journée dans la montagne et une nuit à l’auberge. Offrir, tester une offre alternative de transport, dans un geste qui veut construire, contribuer à la diffusion de nouveaux comportements, nouvelles valeurs, nouvelles pratiques.

Qu'en pensez vous ?